Le Mur de L'Atlantique

Le Mur de L'Atlantique en France, Atlantikwall France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France

Aller en bas 
AuteurMessage
FRANCOIS30X



Messages : 26
Date d'inscription : 18/10/2013

l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France Empty
MessageSujet: l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France   l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France EmptyMar 17 Déc 2013 - 14:32

Source http://www.passion-histoire.net/viewtopic.php?f=49&t=28203

Ultérieurement, ces bataillons, autonomes ou placés sous l'autorité temporaire des Feldkommandanturen ou de Landesschützen Regimentsstäbe zbV, sont regroupés en "régiments de sécurité" à compter de janvier-février 1943 (à raison de trois bataillons déjà existants et un bataillon de création récente - octobre 1942 - par régiment). En juin 1944, on aurait donc :
- 325. Sicherungs Division, avec les Sicherungs Regimenter 1, 5, 6 et 190 (à trois bataillons).
- Sicherungs Regiment 56 (à quatre bataillons jusqu'en novembre 1943, à trois bataillons ensuite suite au départ du I./Sicherungs Regiment 56 en URSS).
- Sicherungs Regiment 66 (à quatre bataillons).
- Sicherungs Regiment 95 (à quatre bataillons).
- Sicherungs Regiment 100 (à deux bataillons ; devient Sicherungs Regiment 1000 en février 1944).
- Sicherungs Regiment 191 (à quatre bataillons).
- Sicherungs Regiment 192 (à quatre bataillons).
- Sicherungs Regiment 193 (à quatre bataillons).
- Sicherungs Regiment 194 (à quatre bataillons).
- Sicherungs Regiment 195 (à quatre bataillons).
- Sicherungs Regiment 196 (à quatre bataillons).
- Sicherungs Regiment 197 (à quatre bataillons).
- Sicherungs Regiment 198 (à quatre bataillons).
- Sicherungs Regiment 199 (à quatre bataillons).
- Sicherungs Regiment 200 (à quatre bataillons).
- Sicherungs Regiment 1010 (à deux bataillons ; à partir de juin 1944).
- Landesschützen Bataillone 328, 390, 402, 656, 679, 690, 691, 762, 769, 846 et 907.
- Transport-Sicherungs Regiment "Paris" (à partir de décembre 1943, avec les Transport-Sicherungs Bataillone 357, 365, 569, 687 et 754).
- Infanterie-Sicherungs Bataillon 1 (à partir de l'hiver 1943-1944, devient Sicherungs Bataillon 449 en février 1944).
a) le 1000 de la fameuse Brigade Jesser qui fut envoyée contre les Maquis en Auvergne (moins connue sous sa véritable identité de 74e Brigade de Sécurité) est un Régiment de Sécurité "Motorisé" une distinction à laquelle tenait beaucoup les combattants de cette unité

- Divisions de sécurité :
. 325. Sicherungs Division (depuis février 1943, peut-être août 1942 ?) : secteur de Paris.
325. Sicherungs-Division formé mai 1943 par Militärbefehlshaber Frankreich pour Paris et ses environs.
C'est la seule division de sécurité du front ouest.
Paris (Feb 1943 - Aug 1944)
Sicherungs-Regiment 1 formé en 1942 avec renaming of the WACH Regiment 1 Paris. Le Régiment à Paris reste jusqu'en aout 1944, avec 3 bataillons, chacun de 4 compagnies.
aout 1944, il a son QG au Mans, puis est attaché au 352.ID Regiment et combat dans la région de La Loupe, comme "Block Group of Kräwel" was known.
II. bataillon dur régiment sert en aout près de Rambouillet.
Lors de la retraite vers la Seine, I. et II.Bataillon du 352.ID restent. Le III. bataillon se place sous LXXXI.Armee Corps.
Le régiment est dissous en octobre 1944 et ses soldats rejoignent d'autres unités.
Sicherungs-Regiment 5
Regimentsstab
Nachrichten-Zug
Stab I. Bataillon 1. Kompanie 2. Kompanie 3. Kompanie 4. Kompanie
Stab II. Bataillon 5 Kompanie 6. Kompanie 7. Kompanie 8. Kompanie
Stab III. Bataillon 9. Kompanie 10. Kompanie 11. Kompanie 12. Kompanie
13. Pionier-Kompanie
14. Kompanie
September 1942 à Paris issu Wach-Regiment Paris 2, avec 3 bataillons de 4 compagnies chacun
Sicherungs-Regiment 6
Regimentsstab
Nachrichten-Zug
Stab I. Bataillon 1. Kompanie 2. Kompanie 3. Kompanie 4. Kompanie
Stab II. Bataillon 5 Kompanie 6. Kompanie 7. Kompanie 8. Kompanie
Stab III. Bataillon 9. Kompanie 10. Kompanie 11. Kompanie 12. Kompanie
13. Kompanie
September 1942 à Paris issu Wach-Regiment Paris 3.
I. Bataillon in St. Germain,
II. Bataillon in Versailles
III. Bataillon in Breuil.
Sicherungs-Regiment 190  
Regimentsstab
Nachrichten-Zug
Stab I. Bataillon 1. Kompanie 2. Kompanie 3. Kompanie 4. Kompanie
Stab II. Bataillon 5 Kompanie 6. Kompanie 7. Kompanie 8. Kompanie
Stab III. Bataillon 9. Kompanie 10. Kompanie 11. Kompanie 12. Kompanie
13.  Kompanie
février 1943
La 325e division de sécurité (en allemand : 325. Sicherungs-Division), ou division de sécurité, était une unité de la Heer au sein de la Wehrmacht, créée en 1943, en France, pour servir de troupe d'occupation et de défense de la capitale française : l'ensemble du Gross Paris (le grand Paris).
   Créée en mai 1943 en France occupée, la 325e division de sécurité devait assurer la défense de Paris et regrouper toutes les unités qui y étaient jusqu'alors stationnées. En tant que telle elle fut la seule division de sécurité à avoir été uniquement engagée sur le front ouest,. Elle fut officiellement intégrée dans l'organigramme de l'OKW qu'à compter du 31 août 1943.
   En mars 1944, lest chargé de réduire les forces du maquis de la région Centre-Ouest de la France.Il prend le commandement d’un groupe d’unité communément désigné sous le nom de division Brehmer ou division B, qui sévira du 26 mars au 19 avril 1944, et comprenant les :
1 Sicherungs-Regiment qui deviendra le 941e régiment de grenadiers        5 Sicherungs-Regiment;
6 Sicherungs-Regiment;        190 Sicherungs-Regiment;    ainsi d'autres éléments (voir Composition de la Division Brehmer)
  Mi-avril 1944 : la 325e division de sécurité rejoint Paris.
   En août 1944, après le début des combats de la Libération, elle fut placée sous le commandement de la 1re armée du groupe d'armées D, dans la perspective de combats pour la défense de la capitale. En cet été 1944, elle comprenait entre 25 et 30 000 hommes, dont seulement une minorité pouvait être considérée comme véritables combattants.
     La plupart des hommes de la 325e avaient quitté Paris avant sa chute ; mais la division n'ayant plus de raison d'être, ses hommes furent reversés dans les rangs des divisions qui avaient le plus souffert lors des combats de Normandie.
   Paris : février 1943-août 1944

   1 Sicherungs-Regiment; (= régiment de sécurité)
   5 Sicherungs-Regiment;
   6 Sicherungs-Regiment;
   190 Sicherungs-Regiment;
   325 Artillerie-Regiment;
   325 Füsilier-Kompanie;
   325 PAK-Abeilung; (= bataillon antichar)
   325 Pionier-Abteilung; (= bataillon du génie)
   325 Nachrichten-Abteilung; (= bataillon de transmission)

Au 17 juin 1944 :

Kommandant von "Gross-Paris" (anciennement Verwaltungsbezirk "Paris") :
Un état-major divisionnaire, deux états-majors régimentaires, dix bataillons de sécurité (dont un d'escorte de transport).

Sicherungs Divisionsstab 325

Sicherungs Regimentsstab 1
Sicherungs Regimentsstab 190

I bataillon Sicherungs II bataillon Sicherungs III bataillon Sicherungs Regiment 1
I bataillon Sicherungs II bataillon Sicherungs III bataillon Sicherungs Regiment 5
I bataillon Sicherungs II bataillon Sicherungs III bataillon Sicherungs Regiment 190
Transport-Sicherungs Bataillon 754

Befehlshaber "Nordwestfrankreich" (anciennement Verwaltungsbezirk "A") :
Un état-major de brigade, cinq états-majors régimentaires, 26 bataillons de sécurité (dont quatre motorisés et deux de volontaires orientaux) et deux bataillons de garde de camps de prisonniers (Kriegsgefangenen Bewachung).

Sicherungs Brigadestab (motorisiert) 74 : Montargis.

Sicherungs Regimentsstab 6 : Houdan.
I bataillon Sicherungs Regiment 6 : Saint-Germain-en-Laye.
II bataillon Sicherungs Regiment 6 : Morainvilliers.
III bataillon Sicherungs Regiment 6 : Breuil-Bois-Robert.
Der Stab war zu diesem Zeitpunkt in Dreux

Sicherungs Regimentsstab 66 : Saint-Germain-en-Laye.
Sicherungs Regiment 66
I. Bataillon ebenfalls in Dreux,
II. Bataillon in Rouen,
III. Bataillon in Evreux
IV. Bataillon in St. Germain.
II bataillon Sicherungs Regiment 66 : Incarville.
III bataillon Sicherungs Regiment 66 : Enghien.
IV bataillon Sicherungs Regiment 66 : Clermont-en-Beauvaisis.

Sicherungs Regimentsstab (motorisiert) 1010 : Pithiviers.
I bataillon Sicherungs Regiment (motorisiert) 1000 : Briare.
Das Sicherungs-Regiment 100 décembre 1943 France
Février  Regiment in Sicherungs-Regiment 1000 Montargis
II bataillon Sicherungs Regiment (motorisiert) 1000 : Montargis.
I bataillon Sicherungs Regiment (motorisiert) 1010 : Pithiviers.
II bataillon Sicherungs Regiment (motorisiert) 1010 : Fontainebleau.
Das Sicherungs-Regiment 1010 juin 1944 France  Avalon et Montargis
Sicherungs-Brigadestab 74 was formed in June 1944 in Montargis in France.
Sicherungs-Regiment 1000
Sicherungs-Regiment 1010
Aufklärungs-Abteilung 1000

Sicherungs-Regiment Orleans
Sicherungs-Regiment 192
Regimentsstab
Stab I. Bataillon 1. Kompanie 2. Kompanie 3. Kompanie
Stab II. Bataillon 4. Kompanie 5. Kompanie 6. Kompanie
Stab III. Bataillon 7. Kompanie 8. Kompanie 9. Kompanie
Stab IV. Bataillon 10. Kompanie 11. Kompanie 12. Kompanie 13. Kompanie
14. Kompanie
février 1943 à Orleans
Stab und das I. Bataillon in Orleans,  1944
II. Bataillon in Melun,  1944 II bataillon Sicherungs Regiment : Melun.
III. Bataillon in Blois  1944 III bataillon Sicherungs Regiment 192 : Blois.
IV. Bataillon in Bourges.  1944  IV bataillon Sicherungs Regiment 192 : Garches.

Sicherungs-Regiment 193 février 1943 Alencon
Stab und das I. Bataillon in Alencon,  1944 lagen das I. Bataillon bei Calais,
II. Bataillon in St. Lo,
III. Bataillon in Chartres  1944 III. Bataillon in Evreux
IV. Bataillon in Caen. 1944 IV. Bataillon in Laigle.

II bataillon Sicherungs Regiment 195 : Thury-Harcourt.
Sicherungs-Regiment 195 février 1943 in Rennes
Stab, das I. und das IV. Bataillon in Rennes, Mai 1944 waren der Stab und das IV. Bataillon noch immer in Rennes
II. Bataillon in Dinan Transféré en mai 1944 II. Bataillon lag zu diesem Zeitpunkt in Caen,
III. Bataillon in Laval. Transféré en mai 1944 III. Bataillon in Quincin.

Grenadier Bataillon zbV 928 : Chauny.
Grenadier Bataillon zbV 929 : Soissons.
Sicherungs Bataillon 449 : Planchy.
Ost-Bataillon 680 : Mézières.
Georgisches Infanterie Bataillon 799 : Sissonne.

Pour la garde des camps de prisonniers :
Landesschützen Bataillon 581 : Breux-sur-Avre.1943 et 1944 Charleville
Landesschützen Bataillon 846 : Chartres.aout 1940

Befehlshaber "Südwestfrankreich" (anciennement Verwaltungsbezirke "B" et "Bordeaux") :
Trois états-majors régimentaires, quinze bataillons de sécurité (dont un de volontaires orientaux) et trois bataillons de garde de camps de prisonniers (Kriegsgefangenen Bewachung).
Sicherungs-Regiment Sissone
Sicherungs-Regiment 191
Regimentsstab
Stab I. Bataillon 1. Kompanie 2. Kompanie 3. Kompanie
Stab II. Bataillon 4. Kompanie 5. Kompanie 6. Kompanie
Stab III. Bataillon 7. Kompanie 8. Kompanie 9. Kompanie
Stab IV. Bataillon 10. Kompanie 11. Kompanie 12. Kompanie
13. schwere Kompanie 14. schwere Kompanie
février 1943
Stab und das I. Bataillon in Sissone, 1944 lag der Stab in Laon,  I. Bataillon bei der Heeresgruppe Mitte im Raum Minsk,
II. Bataillon in Charleville,
III. Bataillon in Clermont  1944 III. Bataillon in Quimper
IV. Bataillon in Amiens.  1944 IV. Bataillon noch immer in Amiens.
Sicherungs Regimentsstab 191 : Soissons.

November 1943 I. Bataillon Sicherungs Regiment 56 nach Russland zur Heeresgruppe Mitte
Sicherungs Regimentsstab 56 : Angers.
II bataillon Sicherungs Regiment 56 : II. Bataillon lag in Tours puis 1944 Quimper.
III bataillon Sicherungs Regiment 56 : III. Bataillon beim Stab in Angers puis 1944 Nantes.
IV bataillon Sicherungs Regiment 56 :  IV. Bataillon in Le Mans. puis 1944 Angers.

I bataillon Sicherungs Regiment 194 : Angers.
janvier 1943 Nantes aufgestellt.
Stab Nantes avec III. und IV. Bataillon.
I. Bataillon Bordeaux mai 1944 Angers
II. Bataillon in Vannes. mai 1944 Digne
Befehlshaber Südwestfrankreich.
mai 1944 Stab des Regiments in Toulouse avec  IV. Bataillon in Toulouse.
mai 1944  III. Bataillon in Mondragon
1944  I. Bataillon Rennes,
II. Bataillon Nice
III. Bataillon bei Dijon und Belfort.

Sicherungs Regimentsstab 195 : Rennes.
III bataillon Sicherungs Regiment 195 : Quintin.
IV bataillon Sicherungs Regiment 195 : Rennes.

Stab Sicherungs Regiment 196  Niort puis février 1943 Parthenay septembre 1943 Poitiers
I. Bataillon Sicherugns Regiment 196 Niort
II bataillon Sicherungs Regiment 196 : Potiers puis mai 1944 Le Mans.
III bataillon Sicherungs Regiment 196 : Saintes puis mai 1944 Poitiers.
IV bataillon Sicherungs Regiment 196 :Angonienne puis mai 194 4Tours.
février 1943 in Niort

Pour la garde des camps de prisonniers :
Landesschützen Bataillon 907 : Rennes.aout1940 Sedan 1941 Poitiers fin 1941 Bordeaux  1943 Rennes

Befehlshaber "Nordostfrankreich" (anciennement Verwaltungsbezirk "C", hors zone annexée) :
Deux états-majors régimentaires, douze bataillons de sécurité (dont un d'escorte de transport et un de volontaires orientaux) et un bataillon de garde de camps de prisonniers (Kriegsgefangenen Bewachung).

Sicherungs Regimentsstab 198 : Nancy.
Sicherungs-Regiment Nancy
Sicherungs-Regiment 198
Regimentsstab
Nachrichtenstaffel
Stab I. Bataillon 1. Kompanie 2. Kompanie 3. Kompanie
Stab II. Bataillon 4. Kompanie 5. Kompanie 6. Kompanie
Stab III. Bataillon 7. Kompanie 8. Kompanie 9. Kompanie
Stab IV. Bataillon 10. Kompanie 11. Kompanie 12. Kompanie 13. Kompanie
14. Kompanie
janvier 1943 à Nancy
Stab, Sicherungs Regiment 198 Nancy
I bataillon Sicherungs Regiment 198 : Nancy puis Besançon
III bataillon Sicherungs Regiment 198 : Verdun puis Nancy.
IV bataillon Sicherungs Regiment 198 : Vesoul.
aout 1943  I. Bataillon Sicherungs-Regiment Böhmer zur Armeegruppe Felber Besancon,

Sicherungs-Regiment Troyes
Sicherungs-Regiment 199
Sicherungs Regimentsstab 199 : Bar-sur-Aube.
Regimentsstab
Nachrichtenstaffel
Stab I. Bataillon 1. Kompanie 2. Kompanie 3. Kompanie
Stab II. Bataillon 4. Kompanie 5. Kompanie 6. Kompanie
Stab III. Bataillon 7. Kompanie 8. Kompanie 9. Kompanie
Stab IV. Bataillon 10. Kompanie 11. Kompanie 12. Kompanie 13. schwere Kompanie
14. Pionier-Kompanie
février 1943 à Troyes
Stab Sicherungs Regiment 199 Troyes
I bataillon Sicherungs Regiment 199 : Troyes puis Nevers.
II bataillon Sicherungs Regiment 199 : Châlons-sur-Marne puis Troyes.
III bataillon Sicherungs Regiment 199 : Chaumont puis Joigny.
IV bataillon Sicherungs Regiment 199 : Bordeaux puis Châlons-sur-Marne.

Transport-Sicherungs Bataillon 365 : Dijon.
Landesschützen Bataillon 656 : Vesoul. 1943 Vesoul
Sicherungs Bataillon 671 : Bar-sur-Aube.février 1944 Dijon
Ost-Bataillon 615 : Auxerre.

Landesschützen Bataillon 769 : Châlons-sur-Marne (garde de camps de prisonniers).

Befehlshaber Heeresgebiet "Südfrankreich" (ancienne zone libre) :
Six états-majors régimentaires, 18 bataillons de sécurité (dont un motorisé et deux de volontaires orientaux).
Sicherungs-Regiment 95
Sicherungs-Regiment Dijon
Stab I. Bataillon 1. Kompanie 2. Kompanie 3. Kompanie
Stab II. Bataillon 4. Kompanie 5. Kompanie 6. Kompanie
Stab III. Bataillon 7. Kompanie 8. Kompanie 9. Kompanie
Stab IV. Bataillon 10. Kompanie 11. Kompanie 12. Kompanie 13. schwere Kompanie 14. Pionier-Kompanie 15. Kompanie
février 1943
Der Stab Marseille,  1943 Sicherungs Regimentsstab 95 : Brive-la-Gaillarde.
I. Bataillon in Dijon,  1943 I. Bataillon in Clermont, Pont-du-Château.
II. Bataillon in Nevers, 1943 II. Bataillon in Limoges,
III. Bataillon in Besancon.  1943  III. Bataillon in Tulle
IV. Bataillon in Marseille. IV bataillon Sicherungs Regiment 95 : Aurillac.

Sicherungs Regimentsstab 194 : Toulouse.
II bataillon Sicherungs Regiment 194 : Digne.
III bataillon Sicherungs Regiment 194 : Mondragon.
IV bataillon Sicherungs Regiment 194 : Toulouse.

Sicherungs Regimentsstab 196 : Châteauroux.

Sicherungs Regimentsstab 200 : Lyon.
I bataillon Sicherungs Regiment 200 : Lyon puis Aix-les-Bains.
II bataillon Sicherungs Regiment 200 : Avignon puis Mai 1944 Valence.
III bataillon Sicherungs Regiment 200 : Toulouse puis Mai 1944 Nîmes.
IV bataillon Sicherungs Regiment 200 : Rodez puis Mai 1944 Lyon.
septembre 1943 Südfrankreich a

Sicherungs Regimentsstab 634 : Lyon créé aout 1944

Sicherungs Regimentsstab (motorisiert) 1000 : Clermont-Ferrand.

Sicherungs Aufklärungs Abteilung (motorisiert) 1000 : Clermont-Ferrand.
Landesschützen Bataillon 625 : Avignon.1943 Limoges puis à Nimes et Marseille. 1944 Avignon
Landesschützen Bataillon 685 : le Pont-de-Claix. 1942 St. Metard et  Tulle (Departmant Corrèze) 1943  Bordeaux, etn Dijon 1944 Grenoble.
Sicherungs Bataillon 698 : Mâcon.Novembre 1944 Belfort
Sicherungs Bataillon 726 : Toulouse.1941 Blois puis Toulouse aout 1944 Epinal.
Ost-Bataillon 406 : Saint-Michel-de-Maurienne.
Ost-Bataillon 654 : Châlon-sur-Saône.
.
Sous l'autorité du Militärbefehlshaber Belgien und Nordfrankreich (pour la partie française seulement) :
Un état-major régimentaire et sept bataillons de sécurité (dont un de protection des voies ferrées).

Sicherungs Regimentsstab 35 : Lille.

Landesschützen Bataillon 327 : Calais.
Landesschützen Bataillon 485 (Bahnschutz) : Lille.1944 Lille.
Sicherungs Bataillon 772 : Lens. 1943 Bethune 1944 Lens
Sicherungs Bataillon 863 : Avesnes. 1940 Valenciennes Mai 1944 Avesnes
Sicherungs Bataillon 908 : Hazebrouck.Juin 1940 Lille  1944 Hazebrouck
Sicherungs Bataillon 948 : Douai.1942 Valenciennes Mai 1944 Douai
Grenadier Bataillon 1201 (Magenkranken) : Lille.
Revenir en haut Aller en bas
CNE_EMB



Messages : 5
Date d'inscription : 09/12/2014

l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France Empty
MessageSujet: Citer les auteurs   l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France EmptyMar 9 Déc 2014 - 0:52

Ce n'est pas très fair-play de ne pas citer les auteurs de l'essentiel de ce message : http://www.passion-histoire.net/viewtopic.php?f=49&t=28203
Il s'agit de moi en l'occurrence, en juillet 2011, pour les deux-tiers du message, à partir de "au 17 juin 1944" jusqu'à la fin (soit deux ans avant le message présenté sur ce forum soit comme un original, soit comme une extraction d'axishistory.com).

LB

Revenir en haut Aller en bas
morin etienne belfra
Modérateur - Spécialiste en Bunker
Modérateur - Spécialiste en Bunker
morin etienne belfra

Messages : 4885
Date d'inscription : 08/10/2012
Localisation : normandie

l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France Empty
MessageSujet: Re: l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France   l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France EmptyMar 9 Déc 2014 - 13:41

bonjour,
tout a fait, vous avez raison mais la source est citer en début de message "axis history" et le message n'a pas été rééditer,donc ?? mais vous savez si on se soucier du nombre de reprise sur les forums de nos recherche on aurais pas fini de la ramener ppp . comme sur axis le principal est le partage de l'info. Wink


{-----------------------------------------------------------------------------------------------}
 

un Homme de basse condition qui se comporte avec arrogance et orgueil est copieusement détesté
un Homme de grande condition qui se comporte avec modestie est hautement respecté.
Revenir en haut Aller en bas
CNE_EMB



Messages : 5
Date d'inscription : 09/12/2014

l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France Empty
MessageSujet: Re: l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France   l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France EmptyMar 9 Déc 2014 - 13:48

Comme indiqué dans mon message, ce n'est pas une extraction d'axishistory (sauf peut-être le début), mais une reprise in extenso de mon message publié en juillet 2011 sur Passion-Histoire.

La moindre des choses aurait été de le mentionner, sans orgueil mal placé puisque de toute manière c'est sous pseudo qu'il a été écrit. Et l'honnêteté aurait voulu que l'auteur du message en tête de ce fil mentionne ses sources. Toutes ses sources.

Effectivement, il n'y a pas mort d'homme, mais ce genre d'attitude entraîne la suspicion sur d'autres messages (sont-ils le fruit d'une réflexion personnelle, de la confrontation de sources - et lesquelles ? - ou bien d'un plagiat pur et simple ?).

CNE EMB
Revenir en haut Aller en bas
Köln
Co Admin - Modérateur
Co Admin - Modérateur
Köln

Messages : 3749
Date d'inscription : 13/09/2012
Age : 47
Localisation : Panzerwerk II

l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France Empty
MessageSujet: Re: l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France   l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France EmptyMar 9 Déc 2014 - 15:29

Salut ,
Oui effectivement , il ni à pas mort d'homme ! La source étant cité au début du message , et si on s'en donne la peine , pour aller sur le site web cité , on trouve l'auteur du texte..! C'est vrai que si on doit tout cité et si on a que 3-4 lignes à écrire...il faudrait 30 mn et 1 page !! Il faut comprendre que ce n'est pas évident ! Mais maintenant on sait QUI a contribué à écrire ce texte retranscrit et vraiment très intéressant par ailleurs .
Je pense aussi qu'une petite présentation aurai été la bienvenue AVANT de poster des messages...
À bientôt ...
KÖLN


« Je suis toujours prêt à apprendre, bien que je n'aime pas toujours qu'on me donne des leçons.  »
Winston Churchill .
.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
CNE_EMB



Messages : 5
Date d'inscription : 09/12/2014

l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France Empty
MessageSujet: Re: l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France   l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France EmptyMar 9 Déc 2014 - 16:08

Köln a écrit:
La source étant cité au début du message , et si on s'en donne la peine , pour aller sur le site web cité , on trouve l'auteur du texte..!

Non, seul axishistory est cité, alors que ce n'est qu'une des deux (au moins) sources utilisées. Je trouve cela malhonnête, car c'est s'attribuer un travail qui n'est pas le sien.

Pour le reste, le forum laisse cinq jours pour se présenter. Je préfère prendre la température avant de le faire, ce qui ne manquera pas d'arriver, j'en suis sûr.

CNE EMB
Revenir en haut Aller en bas
Bruno Stolle (Belfra)
Spécialiste en Aviation
Spécialiste en Aviation
Bruno Stolle (Belfra)

Messages : 1140
Date d'inscription : 18/11/2014
Age : 56
Localisation : Luftflotte 3 Brest-nord

l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France Empty
MessageSujet: Re: l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France   l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France EmptyMar 9 Déc 2014 - 18:31

Bonjour,

Comme je viens de le dire, un petit bonjour pour commencer ça mange pas de pain, et ça contribue à détendre l'atmosphère Wink


Ne vous trompez pas entre ma personnalité et mon attitude; ma personnalité est qui "je suis" et mon attitude dépend de qui VOUS ÊTES...
Revenir en haut Aller en bas
RoBunker

RoBunker

Messages : 3306
Date d'inscription : 14/09/2012
Localisation : La Rochelle

l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France Empty
MessageSujet: Re: l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France   l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France EmptyMar 9 Déc 2014 - 19:51

Bonsoir,

Je suis entièrement d'accord, la présentation ne mange pas de pain même si vous décidez de ne pas rester.

Pour le reste, j'avais fait la demande sur l'un des sujets (car il en a publié quelques uns comme celui-ci) publiés par FRANCOIS30X afin qu'il site ces sources, car je me doutais un peu qu'il ne s'agissait pas d'un travail de recherche personnel.
Voir dans ce sujet. http://lemurdelatlantique.lebonforum.com/t1631-cte-et-gpte-en-france#18932

Vous vous êtes réapproprié votre travail, et pour bien faire j'ai modifié le message en mettant le lien que vous avez donné au début.

Enfin concernant FRANCOIS30X, il n'est pas venu sur le forum depuis un an.


Cordialement

Ro, Thomas, Titus

C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que certains ont l'air brillant avant d'avoir l'air con.
Revenir en haut Aller en bas
CNE_EMB



Messages : 5
Date d'inscription : 09/12/2014

l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France Empty
MessageSujet: Re: l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France   l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France EmptyMar 9 Déc 2014 - 20:13

Je vous remercie de votre réactivité.

CNE EMB
Revenir en haut Aller en bas
RoBunker

RoBunker

Messages : 3306
Date d'inscription : 14/09/2012
Localisation : La Rochelle

l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France Empty
MessageSujet: Re: l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France   l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France EmptyMar 9 Déc 2014 - 21:07

Il n'y a pas de quoi, c'est tout à fait normal.


Cordialement

Ro, Thomas, Titus

C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que certains ont l'air brillant avant d'avoir l'air con.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France Empty
MessageSujet: Re: l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France   l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
l'unique sicherugns division en France et les nombreux régiments en France
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» division sous muqueuse
» Paris (20e) : Père Lachaise, (23e Division)
» CHEMINEAU (Jean) Baron de l'Empire - Général de division
» L1 DIVISION B GROUPE 12
» (sujet unique) Remarques et problèmes constatés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Mur de L'Atlantique :: Divers :: La 2ème guerre mondiale-
Sauter vers: