Le Mur de L'Atlantique

Le Mur de L'Atlantique en France, Atlantikwall France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Festung St.Malo, organisation allemande, les points forts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ORION

avatar

Messages : 504
Date d'inscription : 14/12/2014
Age : 63
Localisation : Crozon

MessageSujet: Festung St.Malo, organisation allemande, les points forts   Jeu 1 Jan 2015 - 22:57

Complément d'informations sur la festung St.Malo, Marine et Armée de Terre

Déploiement des forces allemandes:
3 flotilles dépendantes du 3eme Sicherungsdivision dont le poste de commandement est situé à Nostang sur la rivière d'Etel. On trouve donc la 24eme MS.Fl, flotille de dragueurs (9 bâtiments) constituée le 1er novembre 1942 sous le commandement du KK Breithaupt et basée initialement à Brest. En août 1944 cette flotille est placée sous le commandement de l'amiral commandant les îles anglo-normandes. Plusieurs de ces navires sont basés à St.Malo. S'y trouve également des unités de la 46eme MS.Fl Zimmermann formée d'anciens bâteaux de pêche transformés en dragueurs auxiliaires, et la 2eme VP.Fl (flotille de patrouilleurs).
Du côté de l'armée de terre, St.Malo est occupé pour un temps par la 709eme division allemande, puis c'est la 346eme division du Généralleutnant Diestel qui prend ses quartiers jusqu'à la fin de 1943. A l'organisation générale viens se greffer des éléments complémentaires dont 3 batteries rattachés au régiment d'artillerie de la 346eme. Les unités sont dispersées le long du littoral divisé en 3 secteurs côtiers:
Sc Lamballe (KVG Lamballe)
Sc Rance (KVG Rance)
Sc Granville (KVG Granville)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

346eme division, défense côtière KVG Lamballe:
3 batteries (Rgt 346 2eme bataillon d'artillerie implantées en retrait de la plage de Karoual et la grève des Vallées entre Erquy et Pléneuf, pratiquement alignées du sud vers le nord-est
5eme batterie (5/346) avec 5 pièces de 155 Sfh 414 (f)
4eme batterie (4/346) avec 5 pièces de 155 Sfh 414 (f)
6eme batterie (6/346) avec 4 canons de 100 mm d'origine yougoslave
Ces batteries n'ayant pas de vues directes sur la mer, des observatoires d'artillerie sont construits en général sur le front de mer ou sur les hauteurs.
Observatoires:
5eme batterie à la pointe de Pléneuf
4eme batterie à Erquy
6eme batterie à la pointe du Champ du Port

346eme division, défense côtière KVG Rance:
Elément le plus important de la 346eme avec 9 batteries réparties en 3 groupes:
1er groupe, 3 batteries dans le secteur de Dinard, 2eme bataillon du rgt 346
2e groupe, 3 batteries annexes ou sous contrôle direct du régiment et situées entre Dinard et St.Malo
3e groupe, 3 batteries du bataillon de Marine 608 (MAA 608) sur les îles et dans le secteur de Granville

1er groupe:
1/346
Batterie sous casemates R611 de 6 pièces de 155 Sfh 414 (f) dénommée batterie de la Ville es Meniers, avec 2 observatoires, l'un en retrait de l'ouvrage, le second aux Etétés à Dinard
2/346
Près du bois Pertuit, une batterie de 4 canons de 155 Sfh 414 (f) avec 4 observatoires, le premier à La Marre et le second à La Tourelle. Le 3eme est situé à St.Briac. Le 4eme utilise la cloche blindée de l'ouvrage souterrain de La Garde Guérin à St.Lunaire.
3/346
Batterie de la Brousette au lieu-dit La Fourberie, 4 pièces de 100 mm sous casemates R669 avec plateformes de tir sur 360° et poste d'observation à la pointe du Décollé et à celle de Bellefard à Dinard.

2eme groupe
Codée 403, la batterie de la Richardais à Dinard aligne 6 casemates dont 4 de type R611 et 2 R669. 6 pièces de 122 mm russes. Obs à St.Enogat et 2 à St.Servan sur mer de chaque côté de la nationale vers Rennes. Un 4eme poste utilise  la cloche blindée du bunker R120 de la pointe de La Varde.
Codée 405, une batterie de 4 pièces de 105 K331 (f) sous casemates R669 dénommée batterie des Ormeaux et située en avant de la montagne St.Joseph à Paramé-St.Malo, à proximité du cimetière du même nom. Obs dans la ville intra-muros, à la pointe de La Varde et à proximité immédiate de l'ouvrage

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Vue arrière d'une R669, batterie des Ormeaux

Codée Kullack, proche de l'étang de Ste.Suzanne et de St.Coulomb en direction de Cancale, se trouve une batterie de 4 pièces de 105 K331 (f) sous casemates R669.

L'ensemble de ce dispositif est complété par les gros ouvrages, 3 pour la festung St.Malo, L'ouvrage de La Varde à l'est, le fort d'Aleth au centre, l'île de Cézembre au large. Il faut compter également dans l'ouest le système défensif de La Garde-Guérin à St.Lunaire, vaste système souterrain de 400 m abritant une pièce de 47 mm Skoda à Rotule et 2 pièces d'artillerie de 105 sous casemates R612 Mod orientées vers St.Malo

3e groupe
MAA 608 sous les ordres du capitaine de corvette Hubbert à partir de juillet 1944
1MAA 608
Ile de Cézembre, 6 canons de 194 mm en cuves avec poste de direction de tir M157
2MAA 608
Ile du Grand Bey, 4 pièces de 105 sous masques sous casemates R671 Mod, poste de direction de tir M162a
3MAA 608
Batterie de la pointe du Roc à Granville, armée de 4 pièces de 120 mm (b)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Batterie du Grand Bey 4x105 sous masques (SHM)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Casemate R671 Mod de l'île du Grand-Bey. En arrière plan la cité corsaire (SHM)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La presq'île d'Aleth, ouvrage impressionnant barrant la Rance. On distingue nettement les casemates dans la falaise et l'ancien fort Vauban (SHM)

En complément de ces ouvrages de la 346eme division, existe un certain nombre de sites importants que je cite pour mémoire:
Pointe de Bellefard à Dinard, une batterie inachevée de 4 pièces de 155
A Granville, une batterie à 2 observatoires codée Ritter, et équipée de 2 canons de 100mm tchèque.
Le long de la côte de multiples ouvrages et deux lignes de résistance vers l'intérieur des terres

346eme division et défense antiaérienne
D'après l'organigramme de la division et les renseignements provenant des archives allemandes, 3 bataillons de la Lüftwaffe sont rattachés à la division, ce sont les 343eme, 912eme et 996eme bataillons. Il se rajoute 2 batteries de Marine-Flak 708 armées de 4 pièces de 75 mm qui occupent une position à Granville

343eme bataillon de flak lourde (343 gem.Flak.Abt)
4 batteries avec poste de commandement entre La Varde et Rochebonne, secteur de St.Malo

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

IV/1/343 3 pièces de 37 mm flak
3/343 6 pièces de 88 mm et 3 affûts de 20 mm au Champ de course de St.Malo
4/343 6 pièces de 88 mm et 3 affûts de 20 mm sur le promontoire d'Aleth en avant du glacis
5/343 15 canons de 20 mm flak

912eme bataillon de flak légère (912 le.Flak.Abt)
5 batteries avec PC de bataillon à Pleurtuit
1/912 6 pièces de 37 mm en 2 groupes au nord de Pleurtuit
3/912 9 canons de 20 mm en 3 groupes dans le bois de Ponthual
4/912 15 pièces de 20 mm autour de Pleurtuit
2/343 unité du 343eme bataillon sous contrôle du 912eme et équipée de 6 pièces de 75 et 3 canons de 20 en cuves bétonnées formant la batterie de flak des Cognets à Dinard
III/3/912 Elément de la 3eme batterie de 6 affûts de 20 mm en zone Dinard/Pleurtuit

996eme bataillon de flak légère
3 batteries avec PC à Granville
3/996 12 canons de 20 mm
IV/3/996 3 pièces de 20 mm
4/996 15 canons de 20 mm

La majorité des pièces de flak de la festung dépendent du 343eme bataillon. On trouve également une défense antiaérienne disséminée un peu partout, notamment dans la cité intra-muros,
au château 3x20
sur le bastion de la Hollabnde 3x37 mm
au niveau des écluses et des installations portuaires 3x20 mm, ainsi que l'impressionnant ouvrage de Flak lourde au fort Du Naye (aujourd'hui détruit en partie au profit du Service de l'Urbanisme), et armé de 6 pièces de 105 ou 88 mm. En l'absence de renseignements sur l'armement de cet ouvrage et au vu de la position de flak lourde implantée sur le glacis d'Aleth (4/343) qui dispose selon les cartes de la Bundesarchiv en date de 1943 de 6x88mm, je suppose que cette batterie a été installée à Aleth dans l'attente de l'achèvement des bunkers du fort Du Naye. Les cuves sont sur abris-soutes. En fait on ne trouve pas de trace de cet ouvrage dans les archives, pourtant sa présence est bien réelle (visité dans les années soixante), matérialisé par d'importants bunkers et une énorme soute à munitions souterraine à deux entrées sous le terre-plein portuaire. Aujourd'hui cet ouvrage est soit remblayé ou détruit, mais sa destruction a dû causer des problèmes aux riverains. Par ailleurs une position de flak est implanté dans le sud du bassin Bouyvet (3x20). On trouve également de nombreuses tourelles de chars sur tobrouks R3 et FT17 au parc des Corbières à St.Servan (aujourd'hui déplacée au mémorial d'Aleth), face à l'arsenal et à la tour Solidor (casemate pour 50 mm KWK) etc...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L'intérieur de la cour du fort d'Aleth, parsemée de poutrelles métalliques verticales pour interdire tout parachutage des alliés (SHM)


A suivre.....
Revenir en haut Aller en bas
morin etienne belfra

avatar

Messages : 2945
Date d'inscription : 08/10/2012
Localisation : normandie

MessageSujet: Re: Festung St.Malo, organisation allemande, les points forts   Jeu 1 Jan 2015 - 23:23

bonsoir,
je pense que ton exposer aurais fait réagir notre ami alban,fervent admirateur et inconditionnel de la festung st malo.
vos info sont tirer de la carte du 5/06/43 ???


{-----------------------------------------------------------------------------------------------}
 

un Homme de basse condition qui se comporte avec arrogance et orgueil est copieusement détesté
un Homme de grande condition qui se comporte avec modestie est hautement respecté.
Revenir en haut Aller en bas
ORION

avatar

Messages : 504
Date d'inscription : 14/12/2014
Age : 63
Localisation : Crozon

MessageSujet: Re: Festung St.Malo, organisation allemande, les points forts   Jeu 1 Jan 2015 - 23:35

Bonsoir
Je ne pourrais pas donner le mois exact, mais il s'agit d'une série de carte de la Werhtmarch en date de 1943 Bundesarchiv, carte d'implantation des batteries côtières et de flak. Je suppose que tu parles de la batterie du fort Du Naye. Mon exposé est aussi étayé par mon grand-père qui a vu les pièces de 88 sur le glacis d'Aleth puis installées sur les cuves du fort Du Naye, mais je ne peux affirmer sur les dires d'une seule personne. Pas facile à cet époque pour un civil de faire la différence entre un 105 et un 88. Les pièces ont bien été d'après les archives à Aleth, mais est-ce les mêmes à Du Naye ou des 105. Nul ne peut le confirmer.
Revenir en haut Aller en bas
ORION

avatar

Messages : 504
Date d'inscription : 14/12/2014
Age : 63
Localisation : Crozon

MessageSujet: Re: Festung St.Malo, organisation allemande, les points forts   Ven 2 Jan 2015 - 1:21

FESTUNG ST.MALO suite....

Organisation de la défense à partir de 1944
A partir du début de l'année 1944 est constituée la 77eme division d'infanterie en remplacement de la 346eme ID. Dans l'intervalle la 721e ID assure l'intérim. La 77eme est constituée de 3 régiments, 2 d'infanterie et un d'artillerie. Le commandant de cette division sera tué au combat le 17 juin 44 et remplacé par son second le colonel Bacherer qui devra faire face aux alliés au mois d'août.
Lors du débarquement la division est transférée dans le Cotentin et se replie ensuite sur St.Malo. Ses rangs vont grossir avec l'arrivée d'unités de la 266eme division cantonnée dans le secteur de St.Brieuc. A ce moment la région malouine compte environ 10.000 hommes sous les ordres d'un ancien de Stalingrad, le colonel Von Aulock, pour former la festung.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
En bordure du front de mer, les années d'occupation. Fortement protégée par l'épaisse carapace de béton armé qui l'entoure, cette pièce antichars pointe la volée de son tube vers la grande plage de St.Malo. Instant de détente pour ce maître-chien à la pointe de Rochebonne (bundesarchiv)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La Forteresse d'Aleth

La construction du réseau de galeries profondes débuta par le percement de puits jusqu'à une profondeur moyenne de 12 mètres (puits nord). J'ouvre ici une parenthèse car il y a divergence de point de vue sur la réalisation des travaux concernant ces puits. D'après certains témoignages un seul puits aurait été creusé dans la cour du fort, or d'autres renseignements émanant de personnes habitant Saint.Servan et ayant participé aux travaux pour le compte de l'Organisation Todt, m'ont certifié la réalisation de deux puits, le premier dans la cour du fort et le second au sommet du promontoire sud de la presqu'île, ce qui correspond au percement d'un bloc à cloche blindée. Nous nous en tiendrons à cette deuxième hypothèse en précisant qu'elle n'est étayée d'aucun document officiel.
Le puits nord percé fut ensuite creusé horizontalement pour donner naissance à un réseau de galeries de 3 mètres de large sur 2 mètres de hauteur. Le second puits moins profond débouche sur 2 embranchements diamétralement opposés et fut par la suite aménagé pour recevoir un bloc de combat à cloche blindée 6 embrasures.
Les accès aux galeries situés sur une plateforme rocheuse dominant le petit port de Solidor, à proximité du marégraphe, sont construits sur le principe des ouvrages de la ligne Maginot. On y trouve 2 entrées décalées d'une dizaine de mètres. La première en liaison directe avec la galerie principale sert pour l'approvisionnement en matériels et munitions, la seconde de dimensions plus restreinte, pour la circulation du personnel.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L'entrée munitions

La grande galerie ou galerie mère, est parcourue sur toute sa longueur par une voie ferrée étroite de 0.60m non électrifiée, sur laquelle circulent des wagonnets chargés d'approvisionner l'ouvrage. Un radier abrite les câbles électriques, le circuit des eaux et le câblage téléphonique. De l'entrée la galerie, taillée à même le roc, mesure approximativement 500 mètres jusqu'au point de bifurcation est-ouest situé au niveau de la muraille nord du fort. Là, les wagonnets poussés à la main sont positionnés sur une plaque tournante leur permettant d'effectuer une rotation de plus ou moins 80°, rotation rendue obligatoire par la nécessité de prolonger le réseau souterrain d'est en ouest au vu de la proximité de la falaise..

Bien avant les réalisations allemandes, l'ancien fort de 1759 avait été prolongé dans le sud par un ouvrage avancé. La saillant nord-ouest, avant 1934, était armé par une batterie de 95 mm sur affût de côte, le sud du promontoire par une batterie de 47 mm.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Bloc N pour pièce d'artillerie de 105 mm. Les portes blindées fermant l'accès à la chambre de tir. Sur la droite et la gauche, au niveau du sol, les trappes conduisant à la fosse à douilles

Les blocs de combat
Bloc A (voir le plan d'ensemble des installations dans les autres posts)
Face aux entrées et en bordure de la falaise se trouve le 1er bloc de combat, ouvrage d'infanterie de type R112 de 600 m3 de béton et équipé de 2 mitraillseuse sMG34 à rotule sous cloche blindée 6 embrasures.
On pénètre dans les tunnels en suivant la galerie mère axée au 010° sur une distance d'une quarantaine de mètres, avant de trouver le premier élément propre à la fortification souterraine.

Bloc B
A l'aplomb du puits sud, bloc de combat R112 à cloche blindée identique au bloc A. On y accède par un escalier à paliers (aujourd'hui accès impossible, cage d'escalier dégradée. Subsistent les marques de l'escalier en bois).

Bloc C
Casemate R506 pour pièce de 47 mm Skoda à rotule, reliée à la galerie mère par un plan incliné. Un lit d'obstacles antichars fut installé devant l'embrasure de tir pour bloquer le passage aux engins blindés (Aujourd'hui la pièce subsiste encore, voir posts précédents)

Bloc D
Bloc E
2 blocs d'artillerie R680 de plein-pied avec la galerie principale, et prévus pour recevoir une panoplie d'armes allant du 5cm Pak 38 au 7,62cm Pak 36 (r). Débattement horizontal de 65° permettant de couvrir un large secteur aggrandi par un décalage azimutal des deux blocs, le premier axé au 307° et le second au 321°. Le bloc D est armé d'une pièce de 7,5 cm Pak 40 toujours visible en 1995. En retrait se trouvent deux soutes à munitions bétonnées approvisionnées par un magasin central dans la galerie principale.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La volée du tube de 75 mm Pak 40. L'embrasure de tir a été obstruée pour des raisons de sécurité, bloc D, regelbau 680 Mod

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Casemate 680 Mod pour 7,5 cm Pak 40 ( plan extrait du livre "Lorsque le béton remplaça la pierre")

Pièce de 75 mm Pak 40, 7,5cm Panzerrabwehrkanone 40
Calibre 75 mm
Longueur pièce 3700 mm
Traverse 65°
Vélocité obus PZGR.39 750 m/s
Portée maximale 7680 m
Poids de l'obus 6,8 kg
Manufacture Rheimetall Borzig AG, Düsseldorf

Bloc F
Regelbau 501/621, abri à personnel groupant 2 ensembles d'ouvrage, un bloc 501 relié à un 621 à deux entrées et donnant directement dans la contrescarpe du fort. Il est en liaison avec la galerie mère par un escalier de 56 marches à paliers.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Au départ de la galerie principale, l'amorçe du tunnel secondaire qui donne accès au couloir bétonné remontant vers le bloc F. A noter que les câbles sur la gauche ne sont pas d'origine. Le site a servi pendant un temps de champignonnière et réalimenté en électricité. Plusieurs projets ont été réalisés pour redonner vie à cet ensemble majestueux, mais la ville de St.Malo a toujours refusé la réouverture du site, soit-disant pour des raisons de sécurité. Or le fort d'Aleth a été pilonné et bombardé sans qu'aucun dommage n'intervienne au niveau des galeries profondes. Le seul problème de sécurité réside dans les radiers qui parcourent la galerie principale, maigre dépense en comparaison de ce que pourrait rapporter l'ouvrage.Il s'agit d'un site exceptionnel très bien conservé et (????) qui recèle dans ses entrailles la plupart des pièces d'artillerie de l'époque. J'ai parcouru ces galeries des centaines de fois étant gamin, et je n'étais pas le seul. Je n'ai jamais entendu dire qu'il y avait eu un problème quelquonque concernant la sécurité. Le mémorial situé en surface n'est qu'une partie infime de l'ensemble, et si, comme je l'ai entendu dire, le poste de direction de tir R636 est réhabilité, je n'y vois aucun intérêt au contraire, c'est purement et simplement condamner l'accès aux souterrains et là effectivement, ce sera pour des raisons de sécurité.

Bloc G
Regelbau 634 à rotule pour 2 sMG 34, modifié pour être incorporé dans la contrescarpe. L'objectif est de battre le glacis et le fossé du fort. Il donnera du fil à retordre aux américains lors de l'attaque de la citadelle. Cet ouvrage est en liaison avec les souterrains par un couloir bétonné de 54 marches, prolongé d'une longue galerie sous roc.

Bloc L
Regelbau 504, abri à personnel et garage pour canon antichars situé dans la contrescarpe, et relié aux souterrains par un escalier de 67 marches.


A suivre......
Revenir en haut Aller en bas
ORION

avatar

Messages : 504
Date d'inscription : 14/12/2014
Age : 63
Localisation : Crozon

MessageSujet: Re: Festung St.Malo, organisation allemande, les points forts   Ven 2 Jan 2015 - 16:00

FESTUNG ST.MALO suite....


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
2eme batterie du 343eme bataillon, la batterie de flak des Cognets à Dinard aligne 6x75 et 3x20 installées en cuves. L'ouvrage est l'un des piliers de la festung St.Malo

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Fort d'Aleth bloc F

Au niveau de l'embranchement avec le couloir d'accès au bloc G, la galerie principale suit une direction pratiquement nord puis oblique légèrement au nord-nord-est jusqu'à la fameuse plaque tournante. Le long de cette galerie s'ouvrent de nombreux bras latéraux et divers locaux.
La 1ere alvéole sur la droite est une vaste réserve d'eau compartimentée de 150.000 litres, alimentée en permanence par le réseau urbain. Quelques mètres plus loin on trouve la centrale électrique dont le sol est encore pourvu de ses plots bétonnés pour les groupes électrogènes alimentés par des cuves à gasoil surélevées. Cette machinerie se divise en deux parties; la centrale proprement dite et un atelier. Au fond et perpendiculairement se ramifie un couloir avec cuve à eau pour le refroidissement des groupes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La centrale électrique avec ses 3 plots pour les groupes électrogènes. A 1er plan l'ancien atelier dont les murs de brique ont été démolis

Pratiquement en face de la machinerie s'ouvre une galerie secondaire formant une fourche. Nous sommes ici pratiquement au centre de la cour du fort. Cest à l'extrémité de ce tunnel de droite que se situe la cage d'escalier menant au mortier M19.
Une quinzaine de mètres après l'embranchement de la fourche, une série de couloirs est ramifiée en plusieurs endroits à la galerie mère, et formée de 3 alvéoles de 30 mètres servant de casernement. Deux de ces alvéoles sont destinées au personnel et garnies de lits en bois à 3 étages, la troisième étant réservée à l'état-major et cloisonnée avec des briquettes. Lors du repli des troupes allemandes devant l'avance américaine, plusieurs groupes vinrent grossir les rangs de la garnison. Des lits supplémentaires furent disposés dans les galeries adjacentes aux dortoirs.
500 personnes vivent ainsi sous terre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Américains et Allemands dans les couloirs d'Aleth après la chute de la citadelle

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Zone sud du promontoire. On aperçoit le marégraphe sur la droite et la plateforme d'accès aux souterrains (SHM)

BLOC K
BLOC I
Deux ouvrages de type R112 à cloche blindée identiques au bloc A. Une particularité cependant à l'encontre de cette partie des souterrains. Nous sommes en présence d'une concentration d'éléments importants matérialisés par deux ouvrages à cloche, une casemate pour 50 et une autre pour pièce de campagne. Par ailleurs au point de jonction de toutes ces bifurcations se détache un tunnel qui débouche dans la falaise, face à Dinard. 3 solutions sont à envisager pour expliquer cette curiosité. Tout d'abord le manque de temps n'a pas permis la réalisation d'une casemate d'artillerie complémentaire aux blocs D et E, dans ce cas seule la travée a été percée. La 2eme solution nous laisse à penser que le tunnel aurait été creusé afin de servir d'issue de secours et de boyau de décompression en cas d'explosion interne. 3eme hypothèse, la possibilité pour le canon du bloc X d'être retiré de sa chambre de tir et positionné dans des délais très courts dans ce tunnel, afin d'élargir le champ de battage des pièces. Il subsiste ici une interrogation que seuls les occupants de l'époque pourraient dévoiler.

BLOC X
Regelbau 611 Mod. Adjonction d'une fosse à douilles. Casemate armée d'un canon de 105 mm LeFH 16. Malgré le temps la pièce est toujours présente mais dans un état de délabrement total, tube à même le sol, châssis détruit. Le bloc se prolonge sur l'arrière par un couloir bétonné sur lequel prend naissance l'embranchement conduisant à une seconde casemate équipée d'un canon de 50 mm KWK (bloc J). Ce petit bunker a sa chambre de tir complètement pulvérisée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La chambre de tir du bloc X et les vestiges du canon de 105 LeFH16
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

BLOC H
Regelbau R636, poste de direction de tir dans le saillant nord-ouest. Je ne vais pas m'étendre sur ce bloc qui  a déjà fait l'objet de plusieurs études.

BLOC O
Regelbau 114 au pied du bastion nord-est, bloc à cloche blindée 6 embrasures. On y accède de plein-pied depuis la galerie principale par un couloir sous roc. De conception simplifié en rapport des R112, il se compose d'une chambrée pour 9 hommes et du puits de cloche. Sa structure est néanmoins renforcée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mille excuses pour la qualité des plans ci-dessus. Ils sont tirés de mon livre "Lorsque le béton remplaça la pierre".


A suivre.......
Revenir en haut Aller en bas
dirk peeters belfra

avatar

Messages : 2653
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 57
Localisation : Anvers

MessageSujet: Re: Festung St.Malo, organisation allemande, les points forts   Ven 2 Jan 2015 - 16:26

Vous avez faite une fantastique topic
Merci
J ai acheté ton livre  et vous avez mis une dedicace en 28 10 1995 dans ce livre
Dirk
Revenir en haut Aller en bas
Hobby
Admin
avatar

Messages : 2770
Date d'inscription : 13/09/2012

MessageSujet: Re: Festung St.Malo, organisation allemande, les points forts   Ven 2 Jan 2015 - 16:31

Formidable ces documents. On en redemande. Merci


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Alors que ... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://lemurdelatlantique.lebonforum.com
ORION

avatar

Messages : 504
Date d'inscription : 14/12/2014
Age : 63
Localisation : Crozon

MessageSujet: Re: Festung St.Malo, organisation allemande, les points forts   Ven 2 Jan 2015 - 17:50

festung St.Malo suite.......

BLOC N
Ouvrage d'artillerie de type R611 Mod, en communication directe avec la galerie mère. C'est l'aboutissement de la voie ferrée de 0.60m. En retrait de la casemate, 2 soutes à munitions approvisionnent la pièce. Armé d'un canon de 105 mm LeFH 16, ce bloc est le plus important avec la casemate X.
Pièce de 105; désignation allemande 10.5 cm Le fh 16
Désignation d'origine, obusier de 105 GP
Longueur pièce 2310 mm
Calibre 105 mm
Poids en action 1525 kg
Traverse 4°
Elévation -9 à +40+


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Bloc N axé vers St.Malo avec sa pièce de 105 encore en place

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


BLOCS A CLOCHE D'OBSERVATION
Mis à part l'observatoire du poste de commandement, le fort dispose de deux cloches situées, l'une sur un bunker R105 dans le revers du bastion nord-ouest et numérotée 1941 FL.63 (bloc Q), l'autre au sommet d'une casemate R105 sur le saillant nord-est (bloc W). Ces postes d'observation travaillent au profit des blocs d'artillerie. Notons que le bastion nord-est est armé de deux blocs superposés qui prennent le fossé en enfilade, et une casemate SK (SK = Construction spéciale adaptée à la configuration du terrain) pour mitrailleuse dans le revers ouest. Ces blocs sont reliés à la galerie principale par un puits vertical. Ils sont également en communication par un escalier avec un autre ouvrage (bloc S casemate R105) implanté sous le fossé entre l'escarpe et la contrescarpe, et à l'aplomb de la cloche du R114.

R105
Casemate pour mitrailleuse cuirassée.
2 ouvrages pour mitrailleuse cuirassée à rotule issus des plans types. Le bloc P couvre la cloche K et l'escarpe ouest du fort, le bloc M assure la couverture du flanc sud-ouest. Enclavées dans la demi-tour Vauban, ces casemates n'ont aucune liaison avec les souterrains
Le bastion sud-est est formé de 4 casemates R105 Mod sur 2 niveaux. Au niveau inférieur, deux ouvrages reliés par une galerie de circulation à un bunker L410 Mod (construction Lüftwaffe - poste de commandement de flak). Au niveau supérieur deux autres casemates classique avec caponnière de défense extérieure. La liaison entre les blocs du niveau inférieur et ceux de l'étage supérieur se fait par des puits verticaux à échelons.
Le L410 Mod se compose lui aussi de deux niveaux, un étage relié avec la galerie de circulation et un second débouchant sur les dessus du bastion. Particularité des blocs supérieurs, ils possèdent une cuve de flak en toiture.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ci-dessus, le saillant nord-est et ses deux niveaux de casemates R105. On notera le déchaussement de la plaque de blindage de l'étage supérieur sous les coups de boutoirs assénés par les projectiles américains, en rapport de la photo ci-dessous représentant le même ouvrage à l'époque. A remarquer le camouflage visant à confondre le béton armé avec la pierre des murailles Vauban (Bundesarchiv)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

BLOC R
Regelbau 633 Mod pour mortier M19 au centre de la cour du fort, en liaison avec le réseau souterrain par une cage d'esclier. Les transformations liées au bloc semblent porter principalement sur la modification de la caponnière extérieure, à laquelle viens s'ajouter une issue de secours, et la suppression du couloir d'accès remplacé par un puits de descente. Ce puissant ouvrage est armé du lance-bombes manoeuvré à la main ou au moteur. Il possède une lunette panoramique monoculaire pour l'observation. Le M19 est en liaison étroite avec les observatoires situés dans les bastions par des câbles enterrés.
Les objectifs: En coordination avec les mitrailleuses des blocs de combat de la cour intérieure qui obligent, par le feu intense des armes automatiques, l'ennemi à se terrer. Le mortier intervient pour le déloger à nouveau et l'obliger à battre en retraite. La cour est ainsi balayée sans angles morts. De plus, il peut intervenir dans un rayon de 600 mètres, couvrant les fossés et le glacis extérieur.
Vitesse de tir en maniement combiné - mécanique 120 coups/minute, manuel 40 à 50 coups/minute pendant 30 secondes.
En mode maniement à main, 60 à 70 coups/minute pendant 30 secondes, 40 coups/minute pendant 10 minutes maximum.
Portée de 50 à 600 mètres
Cantonnement 14 hommes
Calibre 50 mm
Munitions, projectiles à ailettes de 50 mm

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le colonel commandant la festung St.Malo, Andreas von Aulock, lors de la capitulation en août 1944 (IWM Londres)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tube de 7,5 cm Pak 40, bloc D

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Bloc C, pièce de 47 mm Skoda de forteresse à rotule, sous casemate R506 Mod



Fin
Revenir en haut Aller en bas
TARTARIN

avatar

Messages : 1601
Date d'inscription : 04/03/2014
Age : 67
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Festung St.Malo, organisation allemande, les points forts   Ven 2 Jan 2015 - 18:45

Bonsoir,

Oh ! Ben alors !!! En voilà de la doc !!!

Bravo et merci !

TARTARIN


Peu importe que le chat soit rouge ou blanc, l'important c'est qu'il attrape les souris.
TENG XIAOPING
Revenir en haut Aller en bas
morin etienne belfra

avatar

Messages : 2945
Date d'inscription : 08/10/2012
Localisation : normandie

MessageSujet: Re: Festung St.Malo, organisation allemande, les points forts   Ven 2 Jan 2015 - 20:20

bonsoir,

joli topic merci.

(un peu de document pour suivre)

le plan allemand de 1942 avant la réalisation des stollens et une étude du sol avant le perçage des galeries.
plan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ètude citadelle
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

plan de la citadelle avec implantation des ouvrages

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

le program de construction de 1944

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


{-----------------------------------------------------------------------------------------------}
 

un Homme de basse condition qui se comporte avec arrogance et orgueil est copieusement détesté
un Homme de grande condition qui se comporte avec modestie est hautement respecté.
Revenir en haut Aller en bas
Jihem (Belfra)

avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 20/10/2012
Localisation : Quimper

MessageSujet: Re: Festung St.Malo, organisation allemande, les points forts   Ven 2 Jan 2015 - 23:24

Merci beaucoup. On sent la patte d'un connaisseur des lieux et de son histoire ; cela fait bien plaisir à lire. Very Happy Very Happy


Cordialement

Jihem (Belfra)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
FESMA



Messages : 8
Date d'inscription : 06/01/2015

MessageSujet: Batterie Avant-Port Saint-Malo   Jeu 8 Jan 2015 - 10:57

Bonjour à tous,

Pour apporter un petit éclaircissement, c'est bien la Batterie de Flak précédemment à Aleth qui sera transférée au Port.

En effet au mois d'octobre 1943 suite à l’achèvement des ouvrages sur le port la 4ème batterie du 343ème Groupe mixte de DCA (Gemischte Flak Abteilung 343) avec ses 6 canons de 88 mm Flak 18 et ses 3 pièces de 20 mm s'y installe.

Mais le 11 novembre, ordre est reçu de transférer la batterie hors de la région malouine. Pour ne pas laisser le port sans protection lourde, l'état-major allemand décide que ce sera la 3ème batterie du 153ème Groupe mixte de DCA (Gemischte Flak Abteilung 153) avec le même armement lourd et 1 pièce de 20 mm qui la remplacera. Cette dernière arrive le même jour.

Son occupation est très courte car le 27 novembre elle quitte Saint-Malo, dès lors la position ne sera plus jamais armée par des pièces lourdes, seul les emplacements de Flak légère seront occupés par différentes unités du 912ème Groupe de DCA légère (leicht Flak-Abteilung 912)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Festung St.Malo, organisation allemande, les points forts   

Revenir en haut Aller en bas
 
Festung St.Malo, organisation allemande, les points forts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Points forts...
» Quels sont vos points forts dans le métier ?
» Soufisme - points subtils [ lata'if]
» Perception/Jugement ???
» [Histoire/Géo] Manuels de 3e : points forts / points faibles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Mur de L'Atlantique :: Bunker :: Bretagne, Côtes nord-
Sauter vers: