Le Mur de L'Atlantique

Le Mur de L'Atlantique en France, Atlantikwall France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Cr350 Cr11 batterie du cap de La Chèvre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ORION

avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 14/12/2014
Age : 63
Localisation : Crozon

MessageSujet: Cr350 Cr11 batterie du cap de La Chèvre   Lun 26 Jan 2015 - 15:16

BATTERIE DU CAP DE LA CHEVRE - MAA262 - Cr350 Cr11



Le cap de La Chèvre est merveilleusement situé géographiquement. Il défend l'accès de la baie de Douarnenez, avec des vues très étendues vers le large et la pointe du Raz. La Marine française y construit une batterie d'artillerie côtière composée de 4 encuvements pour canon de 164,7 mm Modèle 1893/96 sur affût à pivot central, pièce d'artillerie sous masque. Un poste de direction de tir à deux niveaux, un abri à projecteur de 150 cm et quelques baraquements divers complètent l'ouvrage. Cette position devient active en 1940 mais n'est occupée qu'aléatoirement. Il n'est pas dans la politique française de tenir en permanence des ouvrages fortifiés qui ne représentent d'intérêts que s'ils ont un objectif défini en temps de guerre. On oublie donc de construire les éléments indispensables à la vie de garnison, logements, sanitaires etc... puisque la batterie du cap de La Chèvre n'est pas destinée à être occupée en permanence.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Vue aérienne de l'ouvrage

Eléments définis visibles sur le terrain en janvier 2015:
1: Poste de direction de tir à deux niveaux visitable
2: Construction en contrebas de la falaise à vocation indéterminée, abri à projecteur? visitable
3: Position de l'ancien sémaphore et reconstruction du sémaphore actuel, propriété de la Marine
4: Encuvement pour pièce de 150 mm, modifié en monument commémoratif, soutes enterrées non visitables
5 6 7: Encuvements pour pièces de 150 visitables. A noter que les soutes de la cuve 5 sont fermées. Du matériel de débrousaillage est nécessaire pour la cuve 6. Les soutes de la cuve 7 sont accessibles (se munir de bottes. Présence d'eau à l'entrée principale. Le réseau interne est propre et sec)
8: Construction inachevée se rapprochant des betondrehturm (casemate pivotante. Voir le post concerné sur le forum)
9: Abri pour projecteur de 150 cm, état délabré visitable
10: Emplacement et embase d'antenne
11: Construction laissant à penser à un réservoir d'eau, visible
Les constructions que l'on peut apercevoir sur la carte n'ont pas été répertoriées car détruites par les bombardements. Il ne subsiste que des décombres

En juin 1940 les Allemands envahissent la France et occupent la batterie qu'ils vont quelque peu modifier par la suite. Le manque de logement évident est un atout majeur pour une garnison qui prend ses quartiers définitifs. Des baraques sont construites en retrait de la batterie. Jusqu'en 1943 l'ouvrage conserve les pièces françaises, puis elles sont remplacées à la fin de l'année ou au début 1944 par des canons de 150 mm Krupp Tbts KC/36, pièces de 48 calibres tirant des obus de 43 kg à 22000 mètres.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
L'ouvrage en 1947. La pièce de 150 est bien visible, de même que le réseau de tranchées. Sur la droite l'accès à l'encuvement et sur l'arrière la tranchée d'accès aux soutes (SHM)

Le poste de direction de tir:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Escalier central d'accès au PDT avec de chaque côté une rampe en plan incliné pour la circulation d'un projecteur de côte. En face de l'escalier l'abri à projecteur fermé par deux portes blindées de type Marine

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ouvrage à deux niveaux équipé d'un groupe électrogène et d'un projecteur de côte, axé vers le large donc vers l'ouest, et largement en avant des pièces d'artillerie qui sont orientées vers le sud. Le bloc est enterré et ne laisse apparaître que la salle de télémètrie à visière frontale et la salle d'observation du deuxième niveau. L'arrière s'ouvre sur un escalier d'accès central équipé de chaque côté d'une rampe pour faciliter les mouvements du projecteur.
On accède au deuxième niveau par un puits à échelons vertical.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Au pied de l'escalier une petite cour à ciel ouvert avec sur la droite l'abri projecteur et l'accès au groupe électrogène. Sur la gauche la soute à carburant et le magasin annexe au groupe.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le local du groupe électrogène avec sur la droite la porte d'accès au local projecteur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
L'intérieur de l'abri projecteur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
L'entrée dans le poste de direction de tir est situé sur la droite, fermé par une porte blindée Marine bloquée simplement par des taquets pousseurs. Toutes les portes de la batterie sont du même type à quelques variantes près, et n'ont rien de comparable avec la 434 PO1 allemande. Ici ce sont pour la plupart des portes légères.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
L'une des salles du PDT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
vue en enfilade depuis la salle de télémétrie. Au fond de la deuxième salle et sur la droite de la porte on aperçoit dans le mur les vestiges des échelons menant à la salle d'observation supérieure

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le puits d'accès au deuxième niveau

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Au plafond de la salle de télémétrie, une gaine pour périscope en toiture

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Vue générale du PDT avec ses deux niveaux

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Sur l'avant du poste de direction de tir et à mi-chemin de la falaise on trouve cette construction qui diffère de part ses formes de l'ouvrage standard. Construction française ou allemande ? Photo 2 sur la vue aérienne. prise au zoom

Encuvements

Identiques dans leur conception, les quatre cuves sont largement espacées les unes des autres et comportent les locaux souterrains nécessaires à l'approvisionnement des pièces.  
On accède à l'encuvement par un escalier débouchant sur une galerie de circulation. Cet accès extérieur contourne le bloc jusqu'à la descente vers les soutes à munitions. La galerie est pourvue de niches pour le stockage des fusées, obus et charges de première nécessité. Dans la paroi opposée, deux lumières rectangulaires  permettent la communication avec les soutes à gargousses et obus.
De l'autre côté de l'encuvement, une galerie similaire mais en cul de sac est ouverte à l'air libre (probablement recouverte à l'époque d'une plaque de blindage). Deux saignées sont bien visibles dans le béton. La gouttière supérieure servait de logement pour les câbles téléphoniques et le réseau électrique, la saignée inférieure était pourvue d'un rail métallique pour l'acheminement des obus depuis la lumière d'accès à la soute à munitions.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Escalier d'accès à la galerie de circulation menant à la cuve

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La galerie de circulation avec ses niches à munitions sur la gauche, et sur la droite les deux lumières d'approvisionnement en projectiles

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Vue générale d'un encuvement. Au fond la galerie de circulation. Au premier plan la tranchée d'approvisionnement à ciel ouvert. A l'époque cette tranchée devait être recouverte d'une plaque de blindage

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La tranchée ouverte avec niches pour obus et fusées

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Autre vue de la tranchée ouverte. Gros plan sur la lumière d'accès aux soutes. Les projectiles étaient acheminés par cette fenêtre. La saignée dans le mur était à l'origine équipée d'un rail métallique facilitant l'acheminement des munitions jusqu'à la culasse de la pièce. La saignée supérieure dans le mur recevait les câbles téléphoniques et le réseau électrique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Sur l'arrière des cuves s'ouvre l'entrée de service vers les soutes à munitions

L'entrée des soutes est située au milieu de la façade arrière, accès de part et d'autre par des escaliers. Elle débouche sur un sas fermé se prolongeant par un couloir desservant le magasin de stockage des obus situé juste derrière la cuve. Les gargousses sont entreposées dans les salles éloignées. L'ensemble de l'ouvrage souterrain est en béton armé avec des murs épais de 1,20 m. La toiture au-dessus de la soute à obus est recouverte de 1,50 m de béton armé et 1,10 m pour le reste de la construction. La manutention des projectiles est réalisée depuis les étagères métalliques par un système de treuil à contrepoids et de monte-charge jusqu'à la lumière débouchant sur les couloirs latéraux. De là, le projectile suit une glissière de roulement dans la paroi jusqu'à proximité de la culasse de la pièce.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Sas d'accès

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Couloir central

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Local munitions avec ses étagères métalliques. Sur le mur du fond, canalisation de ventilation

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Soute à obus située juste en arrière de la cuve

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
A l'origine système de manutention des projectiles, treuil à contrepoids et montecharge permettant d'acheminer les obus jusqu'à la lumière d'approvisionnement. On notera sur la gauche le levier de basculement vers l'extérieur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Plaque de blindage obturateur de la lumière

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Vestiges. Plot central support d'antenne et plots de fixation des câbles. 2 plots de fixation de part et d'autre du plot central. 8 plots en tout. Quel type d'antenne ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voilà le hic. Construction inachevée, probablement la réalisation d'une betondrehturm, casemate pivotante (voir le topic relatif à cette construction). Les parpaings rainurés devaient servir de coffrage.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
11 sur la vue aérienne. Ouvrage à vocation probablement de réservoir d'eau

Lors de la prise de Brest par les troupes américaines, la batterie ouvre le feu sur les éléments alliés infiltrés à Tal ar Groas. Le commandant en second de la festung Brest, le Général E. Rauch (commandant de la 343 division d'infanterie), s'est replié au Cap de la Chèvre. Il mènera le dernier combat jusqu'à la reddition de la presqu'île de Crozon.
Revenir en haut Aller en bas
Bruno Stolle (Belfra)

avatar

Messages : 587
Date d'inscription : 18/11/2014
Age : 55
Localisation : Luftflotte 3 Brest-nord

MessageSujet: Re: Cr350 Cr11 batterie du cap de La Chèvre   Lun 26 Jan 2015 - 16:31

Tip top comme post, comme d'hab quoi ! ddj


Quelques fois il vaut mieux fermer sa gueule et passer pour un con, plutôt que de l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet...
Revenir en haut Aller en bas
RoBunker
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 3208
Date d'inscription : 14/09/2012
Localisation : La Rochelle

MessageSujet: Re: Cr350 Cr11 batterie du cap de La Chèvre   Lun 26 Jan 2015 - 18:20

Bruno Stolle a écrit:
Tip top comme post, comme d'hab quoi ! ddj
lrl


Cordialement

Ro, Thomas, Titus

C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que certains ont l'air brillant avant d'avoir l'air con.
Revenir en haut Aller en bas
Jihem (Belfra)

avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 20/10/2012
Localisation : Quimper

MessageSujet: Re: Cr350 Cr11 batterie du cap de La Chèvre   Lun 26 Jan 2015 - 18:27

Oh la la, encore du lourd ! Very Happy Very Happy . Merci Dan de nous faire profiter de ton travail.

Tu as bien fait de rappeler ce topic de Dirk (07/2013) concernant ce qui n'est pas un encuvement :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Cordialement

Jihem (Belfra)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
dirk peeters belfra

avatar

Messages : 2653
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 57
Localisation : Anvers

MessageSujet: Re: Cr350 Cr11 batterie du cap de La Chèvre   Lun 26 Jan 2015 - 20:40

Vous avez raison pour ce Drehturm Dan
on a pas mesuré la beaucoup (c est francais) mais ce bunker on a bien sur mesurer
C est le deuxieme en france (waldam et celui ici)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
et le document qui pârle bien d une drehturm
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
(axis forum)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cr350 Cr11 batterie du cap de La Chèvre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cr350 Cr11 batterie du cap de La Chèvre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Michel et Augustin : 100% oeufs de batterie ! & Action !
» lait de chèvre vs. lait de vache
» Batterie nucléaire
» batterie 12v 2Amp minimum
» Cake au chèvre , menthe et raisins secs.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Mur de L'Atlantique :: Bunker :: Bretagne, Finistère-
Sauter vers: