Le Mur de L'Atlantique

Le Mur de L'Atlantique en France, Atlantikwall France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Batteries de Fort Robert, part II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ORION

avatar

Messages : 503
Date d'inscription : 14/12/2014
Age : 63
Localisation : Crozon

MessageSujet: Batteries de Fort Robert, part II   Mar 24 Mar 2015 - 10:16

La suite



Deux projecteurs de 60 et 90 FT sont implantés au ras de l'eau dans le nord ouest de la batterie dès 1890. Ils permettent l'illumination d'un vaste secteur et nécessitèrent la mise en œuvre d'un abri usine pour groupe électrogène implanté à mi-hauteur de la falaise en avant du casernement. Ces projecteurs montés sur rails sont sécurisés par une carapace de béton armé d'1,5 m d'épaisseur. On y accède par trou d'homme et échelle métallique (voir plan). Les installations servent d'abri de jour et de combat. L'abri usine est une construction voûtée de 118 m2 de plan rectangulaire ouverte sur le côté est, en maçonnerie de moellons d'un mètre trente d'épaisseur sur les parties exposées. Un poste de commande associé aux projecteurs est construit sur la hauteur entre la caserne et les ouvrages.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les projecteurs, casemates A et B sur le plan

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Casemate A, puits de descente

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Casemate B, abri pour projecteur FT 60 et sa plateforme tournante

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Vue extérieure

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La casemate D pour projecteur FT 90 possède encore l'un de ses volets blindés de protection

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le puits d'accès à la casemate D

La batterie haute, à 65 mètres d'altitude, en forme de banane, est armée de 4 pièces M de 32 cm modèle 1870-1884 et construite en 1888, avec poste de commandement et de télémétrie et soutes voûtées. Un magasin sous roc de 119 m2 est aménagé sous le poste de télémétrie à 6 mètres sous terre. L'accès, protégé par une voûte de béton, se fait par un escalier de 2 m de large. La manutention des munitions depuis la soute vers la surface est réalisée grâce à un monte-charge dans un puits vertical à échelons. L'ensemble, sécurité oblige, est éclairé par une lampe à huile installée dans un créneau évasé. La visite du site en mars 2015 a montré la présence d'un souterrain de liaison entre la soute principale et l'extérieur. Dans les autres sites similaires du goulet, rien d'apparent ne trahie la présence d'un souterrain de ce type. On connaît les tunnels de la soute sous roc de la batterie de Kerbonn et celle de la pointe des Espagnols,  mais ici, le boyau est plus impressionnant. Sans le trou dans le mur de la soute, impossible de déceler sa présence. Seule explication, à l'origine les magasins sous roc de la presqu'île sont tous plus ou moins conçus sur le même modèle et possèdent cachés derrière le mur, un tunnel anti-souffle, capable par la seule force d'une explosion interne accidentelle, de le canaliser vers l'extérieur et ainsi éviter le pire. Le tunnel est donc caché et le mur, à cet endroit, ne mesure qu'une quinzaine de centimètres, suffisamment faible pour s'écrouler à la moindre pression. La galerie de Fort Robert est plus grande, une hauteur d'environ 1,50 m pour 0,80 m de large permets de s'y aventurer aisément. Elle mesure approximativement une bonne trentaine de mètres, taillée dans la roche et fermée à son extrémité par un mur de maçonnerie (en partie écroulé aujourd'hui) qui débouche sur un ressaut du remblai des pièces de 32. Sans la partie éboulée de la soute sous roc, difficile d'imaginer en visitant le site qu'une galerie secondaire se cache derrière simplement quelques centimètres de maçonnerie. J'ai visité l'ouvrage dans les années 80 et le trou n'existait pas à cet époque, je n'en ai pas souvenance. On peut alors imaginer que tous les magasins à poudre sous roc sont réalisés de la même manière, mais casser les parois à la pioche pour trouver l'emplacement exact de ces galeries s'avère irréalisable.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Fort Robert en 1965

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La visière du poste de commandement

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le poste de commandement de l'ouvrage implanté au-dessus d'un magasin

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Poste de Télémétrie

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Canon de 32 modèle 1870-1884:
30 calibres
Poids du canon 48200 kg
Munitions, obus de rupture et en fonte de 345 kg
Vélocité 650 m/s

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Galerie d'accès à la soute à munition sous roc

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le vestibule

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le fond de la soute avec sur les côtés les échelons d'accès au puits vertical vers la surface

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L'emplacement de la lampe à huile d'éclairage

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le trou dans la grande soute avec en arrière le départ de la galerie de décompression

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le tunnel caché par le mur de la soute, vu depuis le fond de galerie

Outre les installations citées, existe aussi à l'époque quelques éléments de moindre importance. La maison du gardien est située dans le hameau de Kergadiou en retrait de l'ouvrage. Un baraquement dont il subsiste la plateforme et les latrines en bordure de la pointe vers l'ouest, et un observatoire bétonné vers l'est, sans doute celui de l'ouvrage du Stiff. Ici et là, quelques baraquements  en ruine sous les frondaisons.

La batterie de Fort Robert est désarmée pendant la première guerre mondiale et les pièces sont démontées pour être envoyées sur le front où elles serviront comme A.LV.F (Artillerie Lourde sur Voie Ferrée). En 1922, 4 canons de 75 mm mle 1908 sont installés sur le site pour servir de défense antiaérienne.
Pendant l'occupation, les Allemands occupent l'ouvrage et perfectionnent la batterie rasante de tubes lance-torpilles (voir le post concerné sur ce forum). Les pièces de 75 sont récupérées et envoyées dans un autre secteur, remplacées par 3 canons de 40 mm. La caserne sert alors de logement pour la troupe.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L'une des nombreuses petites soutes entre les pas de tirs, petit local aux parois internes en forme de voûte

Que reste t'il de nos jours à visiter? Une partie de la batterie haute est facilement accessible, soutes, poste de commandement, poste de télémétrie, soute à munitions sous roc, magasin à matériel et quelques ruines. En descendant la falaise vers la mer, il est possible sans effort d'emprunter une sente en face de l'actuel trophé matérialisé par le fameux char Panhard dont le tube indique la direction à suivre, puis de rejoindre l'usine électrique et la soute qui lui est accolée. La caserne fortifiée est également visitable un peu plus loin et l'on pourra découvrir les sous-sellettes des pièces de 47 à tir rapide, Ensuite il faut descendre la falaise vers les projecteurs et admirer le paysage. Du casernement on descend également à la batterie basse et à la batterie de rupture sous roc que l'on peut voir dans son intégralité. Choisissez votre période car à la belle saison, le site foisonne de serpents, couleuvres, vipères et lézards sont ici chez eux, mais Fort Robert mérite bien une petite visite.

FIN...
Revenir en haut Aller en bas
morin etienne belfra

avatar

Messages : 2945
Date d'inscription : 08/10/2012
Localisation : normandie

MessageSujet: Re: Batteries de Fort Robert, part II   Mar 24 Mar 2015 - 11:12

salut Dan
un seul mot a dire Joli post.


{-----------------------------------------------------------------------------------------------}
 

un Homme de basse condition qui se comporte avec arrogance et orgueil est copieusement détesté
un Homme de grande condition qui se comporte avec modestie est hautement respecté.
Revenir en haut Aller en bas
TARTARIN

avatar

Messages : 1593
Date d'inscription : 04/03/2014
Age : 67
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Batteries de Fort Robert, part II   Mar 24 Mar 2015 - 13:01

Bonjour,

Super reportage !!!

TARTARIN


Peu importe que le chat soit rouge ou blanc, l'important c'est qu'il attrape les souris.
TENG XIAOPING
Revenir en haut Aller en bas
Hobby
Admin
avatar

Messages : 2764
Date d'inscription : 13/09/2012

MessageSujet: Re: Batteries de Fort Robert, part II   Mar 24 Mar 2015 - 16:59

Encore du très bon !!
Faut que j'y aille !
Grâce à tes reportages Crozon n'aura plus de secrets pour nous !!


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Alors que ... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://lemurdelatlantique.lebonforum.com
TARTARIN

avatar

Messages : 1593
Date d'inscription : 04/03/2014
Age : 67
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Batteries de Fort Robert, part II   Mar 24 Mar 2015 - 19:37

Bonsoir,

Dans le cadre de l'éclairage pour la forteresse, il est question de la niche pour emplacement de la lampe à huile (Appellation : "cage applique sans serrure modèle 1879")

Elle fonctionnait à l'huile de colza.

Voir ce site, tout est expliqué :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

TARTARIN


Peu importe que le chat soit rouge ou blanc, l'important c'est qu'il attrape les souris.
TENG XIAOPING
Revenir en haut Aller en bas
RoBunker
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 3072
Date d'inscription : 14/09/2012
Localisation : La Rochelle

MessageSujet: Re: Batteries de Fort Robert, part II   Mar 24 Mar 2015 - 20:09

Bonsoir,

Super reportage.

De belles photos ici aussi sur la cage applique.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

J'espère que j'aurai le temps d'aller faire un tour sur la presqu'île de Crozon au mois d'août. Pas le tps de tout voir c'est sur mais bon, une découverte des lieux sera déjà bien.


Cordialement

Ro, Thomas, Titus

C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que certains ont l'air brillant avant d'avoir l'air con.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Batteries de Fort Robert, part II   

Revenir en haut Aller en bas
 
Batteries de Fort Robert, part II
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le chant du départ
» Dom Robert : les oiseaux rares
» Petit exercice pour un départ professionnel
» oublis de ma part. Comment faites-vous pour ne pas oublier
» Renseignement Dauptain Nicolas Robert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Mur de L'Atlantique :: Bunker :: Bretagne, Finistère-
Sauter vers: