Le Mur de L'Atlantique

Le Mur de L'Atlantique en France, Atlantikwall France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 questions existentielles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louis

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 25/05/2017
Localisation : PARIS

MessageSujet: questions existentielles   Mar 13 Juin 2017 - 8:37

Bonjour à tous,

Au vu nombre de munitions (tirées ou pas) retrouvées sur le littoral, je me pose une question :

A propos du 7,92 mm, que l'on trouve très souvent, pourquoi trouve-t-on autant de douilles, pourquoi n'ont-elles pas été ramassées et réutilisées, et surtout pourquoi ont-elles été tirées, sachant qu'il n'y avait pas d'ennemis sur les plages (sauf opérations commandos, mais ça restait très rare) ?

Alors j'ai pensé à l'entrainement, sauf que les douilles que j'ai trouvé ne sont pas des munitions d'entrainement, je n'en ai trouvé que deux en tout (sur environ 250 !, je suis en train de rentrer les inscriptions des culots et les douilles sont parfois diificiles à lire avec l'état) De plus, pourquoi les soldats s'entrainaient ? Ils étaient des combattants chevronnés, des professionnels déjà entraînés (je parle au moins pour la Heer et la Luftwaffe). De plus, il y avait un besoin fort en munitions, ça pourrait passer pour du gaspillage....

J'ai aussi pensé à du matériel tout simplement perdu, sauf que ça fait un sacré tas de munitions, et il vaut mieux éviter de perdre du matériel à l'armée, natamment des chargeurs pleins ou munitions pleines (par expérience Mad )....

ET j'ai pensé à du matériel tout simplement jeté car inutilisable, inutile, mais je ne vois pas pourquoi ce serait inutile....

Ensuite pourquoi les munitions de 7,92 retrouvées datent-elles toutes, absolument toutes, d'avant guerre ? En effet, les plus récentes datent de 1939 (sur le culot) et la grande majorité date de 1936-1937.... Avait-on prévu de construire une série de fortifications ? Est-ce une preuve du formidable réarmement proné et organisé par Hitler avant la guerre dans le but de diminuer le chomage tout en relançant la production allemande ? OU alors, on aurait organisé les stocks de tel manière que les munitions les plus récentes allaient vers le front (je parle de tout les fronts) et les réserves vers le mur de l'atlantique ? OU alors, il s'agit de coincidences....

Je suis ouvert à toutes propositions, qu'en est-il de vos observations ?

Je vous remercie pour toutes vos réponses,
Louis

Quelques photos bonus illustrant mes propos en me baladant lors de randos, prises à Wimereux, il y a 1 an(pour les deux premières et cette année pour la dernière:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Andy33470

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 17
Localisation : gujan mestras (bassin d'arcachon)

MessageSujet: Re: questions existentielles   Mar 13 Juin 2017 - 10:09

Louis a écrit:
Bonjour à tous,

Au vu nombre de munitions (tirées ou pas) retrouvées sur le littoral, je me pose une question :

A propos du 7,92 mm, que l'on trouve très souvent, pourquoi trouve-t-on autant de douilles, pourquoi n'ont-elles pas été ramassées et réutilisées, et surtout pourquoi ont-elles été tirées, sachant qu'il n'y avait pas d'ennemis sur les plages (sauf opérations commandos, mais ça restait très rare) ?

Alors j'ai pensé à l'entrainement, sauf que les douilles que j'ai trouvé ne sont pas des munitions d'entrainement, je n'en ai trouvé que deux en tout (sur environ 250 !, je suis en train de rentrer les inscriptions des culots et les douilles sont parfois diificiles à lire avec l'état) De plus, pourquoi les soldats s'entrainaient ? Ils étaient des combattants chevronnés, des professionnels déjà entraînés (je parle au moins pour la Heer et la Luftwaffe). De plus, il y avait un besoin fort en munitions, ça pourrait passer pour du gaspillage....

J'ai aussi pensé à du matériel tout simplement perdu, sauf que ça fait un sacré tas de munitions, et il vaut mieux éviter de perdre du matériel à l'armée, natamment des chargeurs pleins ou munitions pleines (par expérience  Mad )....

ET j'ai pensé à du matériel tout simplement jeté car inutilisable, inutile, mais je ne vois pas pourquoi ce serait inutile....

Ensuite pourquoi les munitions de 7,92 retrouvées datent-elles toutes, absolument toutes, d'avant guerre ? En effet, les plus récentes datent de 1939 (sur le culot) et la grande majorité date de 1936-1937.... Avait-on prévu de construire une série de fortifications ? Est-ce une preuve du formidable réarmement proné et organisé par Hitler avant la guerre dans le but de diminuer le chomage tout en relançant la production allemande ? OU alors, on aurait organisé les stocks de tel manière que les munitions les plus récentes allaient vers le front (je parle de tout les fronts) et les réserves vers le mur de l'atlantique ? OU alors, il s'agit de coincidences....

Je suis ouvert à toutes propositions, qu'en est-il de vos observations ?

Je vous remercie pour toutes vos réponses,
Louis

Bonjour je ne peu pas te dire pourquoi elle n'ont pas étaient réutilisés mais , elle ont étaient tirés lors d'entrainement ou de combats voir , exploser par la chaleur des sabotages allemand, ils s'entraîner sous ordres de Rommel , et non il n'étaient pas tous chevronnés , 80% du mur étaient gardé par des hommes dit inaptes au combats (jeune de 16 a 19 ans et personne de plus de 35 ans )


Bien à vous.
Bunkeramicalement Andy [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Louis

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 25/05/2017
Localisation : PARIS

MessageSujet: réponse   Mar 13 Juin 2017 - 13:32

Bonjour,

C'est vrai, néamoins il y avait très peu de combat sur le mur, le nombre de munitions me paraît démesuré pour un entraînement...
Louis
Revenir en haut Aller en bas
Andy33470

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 17
Localisation : gujan mestras (bassin d'arcachon)

MessageSujet: Re: questions existentielles   Mar 13 Juin 2017 - 13:34

Louis a écrit:
Bonjour,

C'est vrai, néamoins il y avait très peu de combat sur le mur, le nombre de munitions me paraît démesuré pour un entraînement...
Louis
Abandon et destruction de materiel dans le repli generale


Bien à vous.
Bunkeramicalement Andy [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
morin etienne belfra

avatar

Messages : 2944
Date d'inscription : 08/10/2012
Localisation : normandie

MessageSujet: Re: questions existentielles   Mar 13 Juin 2017 - 13:45

bonjour,
vous oublier dans le PCD en 1939-40

1/ beaucoup de combat et rembarquement des troupes allier a dunkerque,calais,boulogne ext ... sa laisse des traces.
2/ l'èrosion des cotes,la cote recule mais les munitions eux sont toujours la et parte a la mer ....
3/ le minage,la protection des plages en tout genre, en 44 tout n 'a pas ètè retrouver !!


{-----------------------------------------------------------------------------------------------}
 

un Homme de basse condition qui se comporte avec arrogance et orgueil est copieusement détesté
un Homme de grande condition qui se comporte avec modestie est hautement respecté.
Revenir en haut Aller en bas
ZZ 62

avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 04/12/2012
Localisation : 62

MessageSujet: Re: questions existentielles   Mer 28 Juin 2017 - 19:05

Bonjour,

Si on ne considère que les étuis de 7.92mm mauser et le secteur KVA D1.


. Comme l'a dit Étienne, lorsque les allemands ont commencé à réduire la "Poche de Dunkerque" dès le 22 mai 1940, ils sont remontés de Abbeville vers Boulogne pour encercler le port en passant par le Touquet --> le pont d'Etaples (seul non détruit sur la canche) --> Neufchâtel... Donc il y a eu des combats dans le secteur. Il y en a certainement eu sur les plages proches de Boulogne.

. Tu l'as évoqué dans ton post, l'opération commando à Ste Cécile / Dannes (juin 1942) où il y a eu plusieurs heures de combats dans les dunes.

. Vient la question de l'entrainement: à partir du moment où les allemands commencent à s'installer durablement en créant leurs points d'appui (Wn et Stp), les troupes s'entrainent régulièrement au tir!
Mes infos viennent du livre "Le Touquet occupé 1940-1944" où l'auteur détaille les faits marquants jour après jour sous l'occupation. Eh bien les allemands planifiaient des exercices de tir de jour et de nuit presque une dizaine de fois par mois avec des sessions de plusieurs heures. Et en 1944, soupçonnant un débarquement, les entrainement étaient encore plus nombreux avec même plusieurs sessions de tir la même journée. (souvent tir sur la plage en 1941 / 42 puis tir sur la plage depuis les dunes et les Wn par la suite quand elle fut minée +++).
Une récupération des étuis vides d'entrainement a du avoir lieu plus tard quand l'Allemagne à commencé à manquer de ressources car parfois on peut trouver des étuis d'entrainement avec balle en bois qui ont été re remplis (présence d'un "anneau strié" en bas de l'étui).    

.  Tu l'as dit: les stocks de munitions pour l'AW étaient plus vieux que ceux qui étaient pour le front. Aussi, on retrouve les munitions qui furent produites en quantité pour la guerre d'Espagne (production des 7,92 par la Tchécoslovaquie, la Grèce...). A la fin de la guerre civile en avril 1939, les sur stocks ont été récupérés par l'Allemagne lors de l'annexion de ces pays.
De moins bonne qualité? pas forcément.

. Ces stocks important n'ont pas toujours pu être évacués lors de la retraite, d'où les cartouches non tirées ou explosées suite à une destruction des munitions.


Zug


Dernière édition par ZZ 62 le Mer 28 Juin 2017 - 23:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
heula

avatar

Messages : 931
Date d'inscription : 03/10/2012
Age : 49
Localisation : Ar 55

MessageSujet: Re: questions existentielles   Mer 28 Juin 2017 - 19:13

il y a aussi le fait; que part mesure d’économie, la matière utilisée pour la confection des étuis était minimale. car avant de recharger des étuis il faut le contrôler pour l’étirement de la matière au niveau de la gorge, ensuite rectifier le collet et seulement après effectuer le rechargement: donc perte de temps, il en était de même pour nous avec le 7.5mm , le 7.62mm et le 5.56mm maintenant la matière à changer et le recyclage existe.


A+

Heula


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: questions existentielles   

Revenir en haut Aller en bas
 
questions existentielles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les 10 questions existentielles
» [débat] Questions existentielles : D'où venons-nous? Qui sommes-nous? Où allons-nous?
» Questions existentielles et autres questions métaphysiques..
» Français, collège - "Faut-il faire de la compréhension de texte ?" et autres questions existentielles
» Une oeuvre théâtrale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Mur de L'Atlantique :: Bunker :: Armement de Bunkers-
Sauter vers: