Le Mur de L'Atlantique

Le Mur de L'Atlantique en France, Atlantikwall France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Qu 35 treguennec Kieswerk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
dirk peeters belfra

avatar

Messages : 2653
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 57
Localisation : Anvers

MessageSujet: Qu 35 treguennec Kieswerk   Ven 2 Nov 2012 - 9:15

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
et photo d epoque (apres guerre) trouvé archive sables d olonne
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
a les autres pour des photos recent
Dirk


Dernière édition par dirk peeters belfra le Ven 2 Nov 2012 - 17:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bruno belfra

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 18/10/2012

MessageSujet: Re: Qu 35 treguennec Kieswerk   Ven 2 Nov 2012 - 13:48

Flan


Dernière édition par Bruno belfra le Dim 11 Mai 2014 - 14:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jazote



Messages : 451
Date d'inscription : 17/09/2012

MessageSujet: Re: Qu 35 treguennec Kieswerk   Ven 2 Nov 2012 - 15:27

Bruno belfra a écrit:
Bonjour à tous
...Le concasseur a été construit en 1942 par l’armée allemande sur le site de Prat Ar Hastel. C’était une usine d’extraction de galets qui ont permis de construire le mur de l’Atlantique. Elle est resté en activité jusque dans les années 1950 pour les besoins de la reconstruction.
...Tout ce réseau n'existe plus ou quasiment plus (La voie Quimper Pont l'abbé est toujours visible dans les Brousailles)
Bonjour,
On voit encore très bien et par moment l'emprise de la voie ferré depuis la "transbigoudène" (surnom de la voie express entre Quimper et Pont L'Abbé).
Une photo du concasseur prise en septembre 2006:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Amicalement
JL Moser
Revenir en haut Aller en bas
Bruno belfra

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 18/10/2012

MessageSujet: Re: Qu 35 treguennec Kieswerk   Ven 2 Nov 2012 - 16:48

Le réseau ferré construit pour le site de Treguennec était d'abord branché sur le réseau du "train carotte" Pont Croix -> Pont l'abbé qui lui même était relié au réseau Quimper -> Pont l'abbé (Transbigoudène)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je ne savais pas que la voie par le train Quimper --> Pont l'abbé s'appellait la transbigoudène. Aujourd'hui c'est le nom que l'on donne à la quatre voies reliant c'est deux même villes.

Citation :
Site wikipedia " Usine de concassage de galets de Tréguennec"


La ligne Pen Enez-Tréguennec

En août 1941, l'embranchement à voie normale est mis en chantier. Avec 1,463 m d'écartement entre rails, il se compose de plusieurs parties. La première, de 9,450 km, est entièrement neuve. Elle est créée par l'entrepreneur pour l'infrastructure de l'autorité allemande : Fa Dr. Ing. Rathjens, Tiefbauunternehmung. Cette première partie, nommée zum Neubau einer normalspurigen Kietransportbahn von Pont-l'Abbé zum Ozean, part du camp Todt et rejoint l'ancienne plate-forme de la voie Pont-l'Abbé-Audierne. Le rayon des courbes est de 300 m, sauf le dernier, sur le canal d'évacuation de l'étang de Saint-Vio, qui est fixé à 500 m. Cette voie normale traverse les différentes routes en six points appelés « passages à niveau » (PN), qui sont numérotés :

le no 540 sur le VO no 7 ;
le no 539 sur le VO no 5 de Plonéour, près de Méjou-Roz et Kervouyen ;
le no 537 sur le CD no 57 reliant Plonéour à Saint-Jean-Trolimon, au-dessus de Kerneizant ;
le no 538 sur le VO no 124, entre Kerignon et Penarpont ;
le no 536 sur la départementale no 25 reliant Plonéour à Pont-l'Abbé, près de Kervant ;
le no 535 sur le VO no 14, près de Penisquin.


Le texte ci-dessus parle de la création d'une ligne "de l'ancienne part du camp Todt et rejoint l'ancienne plate-forme de la voie Pont-l'Abbé-Audierne" de 9.450 km.
La distance Tréguennec -> Ploneour lanvern est 7km par la route. La voie ferré devait bien faire 2.5 km de plus pour contrer le relief.
La ligne du "train carotte" est nommée ligne Pont l'abbé-Audierne.
Revenir en haut Aller en bas
jazote



Messages : 451
Date d'inscription : 17/09/2012

MessageSujet: Re: Qu 35 treguennec Kieswerk   Ven 2 Nov 2012 - 17:23

Bruno belfra a écrit:
Le réseau ferré construit pour le site de Treguennec était d'abord branché sur le réseau du "train carotte" Pont Croix -> Pont l'abbé qui lui même était relié au réseau Quimper -> Pont l'abbé (Transbigoudène)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Je ne savais pas que la voie par le train Quimper --> Pont l'abbé s'appellait la transbigoudène. Aujourd'hui c'est le nom que l'on donne à la quatre voies reliant c'est deux même villes.
La ligne du "train carotte" est nommée ligne Pont l'abbé-Audierne.
Désolé, mais je me suis peut être mal exprimé ! Je parlais de la voie express... C'est à dire la 2x2 voies...
Quant au train, c'était bien le "train carotte"..... On voit par moment l'ancienne emprise de ce train...


Amicalement
JL Moser
Revenir en haut Aller en bas
Bruno belfra

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 18/10/2012

MessageSujet: Re: Qu 35 treguennec Kieswerk   Ven 2 Nov 2012 - 19:25

Oui oui tu as bien écris c'est moi qui est lu à moitié comme d'habitude.

La voie reliant Quimper - pont l'abbé est ferré jusqu'à pluguffan.
Les autres citées au dessus ne le sont plus et servent de chemin de randonnée.
Revenir en haut Aller en bas
YvanM



Messages : 11
Date d'inscription : 01/11/2012

MessageSujet: Re: Qu 35 treguennec Kieswerk   Ven 2 Nov 2012 - 21:56

Bonjour,

Je viens de m'inscrire hier sur ce forum et je vois que le sujet qui tombe aujourd'hui est le concasseur de Tréguennec. Ca tombe bien, c'est moi qui est alimenté Wikipédia par l'article sur le concasseur. A l'origine cet article était intégré à la page du bourg de Tréguennec, mais il a pris tellement d'ampleur qu'il désiquilibrait complètement la page et qu'il a été mis à part afin de faire un article à lui seul.

Pour bien comprendre l'ensemble il faut savoir qu'à l'origine l'occupant compte exploiter le cordon de galet comme un inépuisable gisement de matériaux de construction du mur de l'atlantique, un ingénieur des Pont et chaussées tentera bien de s'y opposer mais en vain, les Allemands estiment que ses craintes de voir la mer envahir les terres en arriere de la dune de galets sont pures chimères....

Mais pour pouvoir distribuer ces matériaux à grande échelle, l'occupant doit construire une voie ferrée de Pont l'Abbé au concasseur. Lorsque les Allemands arrivent, il existe une voie ferrée "a écartement normal" entre Quimper et Pont l'Abbé et, à partir de Pont l'Abbé, une voie à écartement réduit vers Penmarch ainsi qu'une ancienne déserte déclassée vers Pont Croix. Le rails sont toujours en place. Evidemment pour compliquer encore l'ensemble, les voies ne correspondent pas : Pour aller à Quimper par exemple, une caisse de poissons chargée à Penmarch doit sortir du "petit train" à Pont l'Abbé pour etre recharger dans le train vers Quimper, la voie à "écartement normal".
Pour faire simple, TODT achète (oui, achète) les tronçons inutilisés de la ligne Pont l'Abbé-Pont Croix et les remonte à partir de Pen-Enez (environ 1 km avant la gare de Pont l'Abbé) pour rejoindre en partie l'ancienne plateforme de la ligne Pont l'Abbé-Pont Croix puis filer vers Tréguennec, le tout en voie normale, ce qui à l'époque, était grand luxe.

Je vous passe les compte-rendu de chantier, vous trouverez ces détails sur wikipédia, toujours est-il que l'embranchement de tréguennec est quasi opérationnel au printemps 42 et que les galets de Tréguennec commencent à alimenter tous les chantier TODT du secteur, y comprit l'extension de la gare de Quimper, dont vous remarquerez sur Google Earth, l'emprise gagnée sur la rivière ODET.
Le principe est simple : Sur la plage les galets sont chargés dans un train de wagonnets par la pelle à cable Weserhutte dont la photo se trouve plus haut, ce convoi chemine le long de la dune, remonte le "mur du concasseur". Sur place les wagonnets sont vidés manuellement dans un trieur dont on voit encore les traces actuellement. Les plus petits galets, directement utilisables comme matériaux de construction, tombent dans des wagons qui attendent au pied du mur et partiront ensuite vers Pont l'Abbé. Les autres galets, trop gros pour servir en l'état, sont stockés en arrière pour concassage.
Mais il se trouve qu'au bout d'un moment, le tas de gros galets en stock est si long qu'il atteint au Nord, l'emplacement de l'actuel parking près de la plage (voir plus haut la photo des tas de galets à la libération). Il faut donc concasser. Mais les galets de Tréguennec sont si durs que les machines cassent régulièrement. Le chantier n'a pas le rendement espéré par l'occupant, mais il tournera quant même jusqu'à leur départ.

Les galets de Tréguennec serviront partout dans la région : Pour l'ensemble des Bunkers d'abord : Centralisés à Quimper ils seront repris en camions ou en charrettes réquisitionnées pour être redistribuer sur l'ensemble de la Bretagne-Sud. Lors de votre prochaine visite de bunkers, faites le tour du site et regardez les remblais : Ce sont souvent de petits galets de Tréguennec. Ces derniers serviront aussi à Quimper, comme noté plus haut, pour dévier la rivière ODET et agrandir la gare. Comme remblais aussi, pour la construction de la ligne Pont l'Abbé-Tréguennec pendant la guerre, mais également à la libération pour l'élargissement de la ligne Pont l'Abbé-Penmarch, Pour la reconstruction de BREST dès la remise en route de l'installation par le ministère de la reconstruction.
Le site n'a jamais été bombardé, c'était une cible secondaire noté toutefois par la RAF comme le montre une des photos ci-dessous . Quelques mitraillages ont eu lieu à la libération, sans blessés recensés.

Voila en gros. Je rajoute quelques images plus bas.
Reste quelques questions sans réponses :
- Pourquoi ce mur est-il si haut ? La moitié de la hauteur aurait suffit et il ne protège rien d'autre que quelques silos facilement neutralisables par les airs.
- Une légende raconte la venue de Rommel en inspection, pas de trace et pas de photos.
- Beaucoup de décès ont eu lieu ensuite à cause des mines, principalement des PG. Aucun trace d'eux.
- Et enfin quel sera le devenir de ce lieu ? Le conservatoire du littoral aimerait bien réduire les visites des particuliers sur le site car le lieu est relativement dangereux.
A suivre...

Ce scan montre une coupe de la dune de galet avant la guerre (construction de l'acqueduc de vidage de l'étang de Trunvel) la dune culmine a 9,60M soit 4m plus haut que les plus hautes eaux d'équinoxe (HME 5,60m)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ceux qui ont visité les bunkers sous le mur de déchargement ont sans doute remarqués qu'il n'y a aucune porte blindée (ni d'ailleurs aucune charnière de porte) et pour cause : 78 d'entre elles étaient Pont l'Abbé à la libération.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Vue avant des batiments de concassage, la photo est prise dos au grand mur
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Les mêmes batiments en vue arrière
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Cette vue aérienne figure les raccordements des voies à l'époque, dont le fameux faisceau de Pen Enez destiné à réceptionner les wagons de galets en provenance de Tréguennec
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Vue de l'intérieur des batiments des 3 concasseurs, le bruit devait être infernal et la poussière très dense. A signaler que le chantier était illuminé jour et nuit
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Cible potentiel pour la RAF, un chantier allumé de nuit !!
sur cette photo datée du mois d'aout 1943 on distingue en A le hameau ou logeait l'occupant et en B le secteur du concasseur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par YvanM le Ven 2 Nov 2012 - 23:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hobby
Admin
avatar

Messages : 2729
Date d'inscription : 13/09/2012

MessageSujet: Re: Qu 35 treguennec Kieswerk   Ven 2 Nov 2012 - 22:20

Merci Yvan pour ces explications.
Très intéressant !
Revenir en haut Aller en bas
http://lemurdelatlantique.lebonforum.com
jazote



Messages : 451
Date d'inscription : 17/09/2012

MessageSujet: Re: Qu 35 treguennec Kieswerk   Sam 3 Nov 2012 - 5:50

YvanM a écrit:
Bonjour,
Je viens de m'inscrire hier sur ce forum et je vois que le sujet qui tombe aujourd'hui est le concasseur de Tréguennec. Ca tombe bien, c'est moi qui est alimenté Wikipédia par l'article sur le concasseur. A l'origine cet article était intégré à la page du bourg de Tréguennec, mais il a pris tellement d'ampleur qu'il désiquilibrait complètement la page et qu'il a été mis à part afin de faire un article à lui seul....
Bonjour et MERCI pour ce dossier. Il complète celui écrit par M. Le Berre dans 39-45 Magazine.


Amicalement
JL Moser
Revenir en haut Aller en bas
morin etienne belfra

avatar

Messages : 2932
Date d'inscription : 08/10/2012
Localisation : normandie

MessageSujet: Re: Qu 35 treguennec Kieswerk   Sam 3 Nov 2012 - 12:16

bonjour YvanM,
merci pour ses photos.s'est une supposition mais le mur est haut et entre la mer et les concasseurs,en haut l'on voit des poutres IPN fixer sur le dessus et le coté du mur.il est possible qu'elles servait a maintenir des câbles pour maintenir des filets de camouflages !! on peu donc imaginer que le mur est fait pour protéger les installations d'un tir oblique venant du ciel mais aussi d' un tir naval !! le mur devais aussi protéger le convois ferroviaire a l’arrêt.

attention c'est une réflexion !!
Revenir en haut Aller en bas
Bruno belfra

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 18/10/2012

MessageSujet: Re: Qu 35 treguennec Kieswerk   Sam 3 Nov 2012 - 14:03

Les poutres IPN que tu vois dans le haut on été coupées à l'origine c'était là qu'était installé les trieurs. Qui permettait de séparer les petits des gros galets avant leur chute dans les wagon placés en dessous.

J'ai une photo de cet machine mais j'arrive pas à mettre la main dessus.



Bruno
Revenir en haut Aller en bas
YvanM



Messages : 11
Date d'inscription : 01/11/2012

MessageSujet: Re: Qu 35 treguennec Kieswerk   Sam 3 Nov 2012 - 19:35

Exact, voici une photo terrain ou l'on voit une série de réservation dans le mur. L'ensemble forme une succession de plateforme et d'escalier pour le soutien et l'accès aux trémies des trieurs.

Voici la photo terrain
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Et voici l'explication
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Sur le plan d'inventaire du chantier, dressé fin 44 au départ des Allemands, il existe 5 silos trieurs fixés sur le mur-casemate. Cependant, en regardant sur place, on aperçoit des coulures blanches beaucoup plus marquées à l'emplacement de 3 d'entres-eux situées au sud, vers l'entrée du camp. On devine aussi la trace de la plateforme intermédaire située au-dessus du convoi en attente.
Revenir en haut Aller en bas
Bruno belfra

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 18/10/2012

MessageSujet: Re: Qu 35 treguennec Kieswerk   Sam 3 Nov 2012 - 21:41

Il y a avait deux trieurs l'un au dessus de l’autre comme le montre ta photo et le dessin ci-dessous. Pourquoi il y en a deux je sais pas ?

Dessin Alain Le Berre - 39/45 Magazine 258 Juillet Aout 2008.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Je rectifie mes précédents dires, la grand majorité des IPN qui ressortent étaient destinés à maintenir un garde de corps tout le long du mur (zone 1 sur le vue ci-dessous).
Les trieurs se trouvaient dans une zone spécifique (zone 2) sur le mur (au milieu) pour permettre le déchargement de tout les wagonnets du convoi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La photo a été prise après la guerre pendant la réutilisation du site par les Français. L'extraction des galets étant désormais plus effectuée (à cause de la détérioration excessive du palud (dune de galet)) les trieurs ont été démontés.

Revenir en haut Aller en bas
YvanM



Messages : 11
Date d'inscription : 01/11/2012

MessageSujet: Re: Qu 35 treguennec Kieswerk   Dim 4 Nov 2012 - 0:01

Citation :
Il y a avait deux trieurs l'un au dessus de l’autre comme le montre ta photo et le dessin ci-dessous. Pourquoi il y en a deux je sais pas ?
Il n'y avait pas deux trieurs superposés, mais 5 silos (5 trémie) supérieures destinées à recevoir le chargement complet et, en dessous, comme dessiné par Alain Le Berre, 5 trieurs qui ... faisaient leurs boulots c'est à dire laissaient tomber les petits galets directement dans les wagons en attente et dirigeaient les gros dans des wagonnets à destination de tas en attente de concassage.
Un trieur ce n'est ni plus ni moins qu'un filtre constitué par un grillage métallique calibré en fonction des besoins, très costaud et soudé sur un cadre. Si on lui envoie un wagonnet complet d'un coup, soit 1600 kg de galets, puis qu'on en remettre d'autre dessus, il va être défoncé par la charge et casser tout de suite. Pour éviter cela, il faut passer par une trémie de déchargement qui va encaisser la totalité de la charge, puis faire "couler" doucement les galets sur le trieur...
Evidemment c'était beaucoup de manœuvres répétitives puisqu'il fallait ensuite reprendre ces gros galets refusés par le trieur au tas, les recharger en wagonnets afin de les concasser. Ce qui explique le nombre de personnes employés sur le chantier :
Une équipe pour le chargement sur la dune de galet (pelle, bull, decauville)
une autre pour l'entretien et la maintenance des rails dunaire
une autre pour les convois dune-concasseur (manœuvres, vidage, retour)
une autre pour le déchargement manuel en haut du mur (et la surveillance des trieurs)
une autre pour la mise au tas des galets refusés par le trieur (deux loco tracteurs avec leurs wagonnets)
une autre pour les concasseurs (4 en tout et beaucoup de casse)
une autre pour l'entretien et la maintenance de l'ensemble (forgerons, electriciens, charpentiers, mécanos etc...)

Voici un levé fait en 1945 qui éclaircira l'explication trémies / trieurs

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On remarque plusieurs choses intéressantes, en plus de l'ensemble fort bien dessiné :
- Les silos flanqués contre le mur,une plateforme sous les silos et deux escaliers pour y accéder
- Un autre silo au Sud, tout seul. Il s'agit d'un silo de stockage isolé, en bois. L'inventaire en fait mention mais il sera inutilisable car trop détérioré.
- Les toilettes sont loin et ça c'est bien pour les odeurs
Revenir en haut Aller en bas
Bruno belfra

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 18/10/2012

MessageSujet: Re: Qu 35 treguennec Kieswerk   Dim 4 Nov 2012 - 9:24

Bonjour à tous.

La vue des trieurs est une vue en coupe c'est normal qu'on ne distingue pas les cinqs rangées de trieurs et que seulement les deux parties du système superposées.

La tremie supérieur ne peut pas servir seulement à amortir les 1600 kilos de galets du wagonnets. Pour ensuite être trié par la partie inférieur. C'est pas logique on conçoit pas un système en deux parties pour d'un côté l'une encaisse le poids et l'autre effectuer le tri. La partie supérieure devait avoir la fonction de trieur aussi. J'ai pu lire que dans les réserves de galets entassées par les allemands il y avait deux calibres de galets.

Donc je pense que le trieur supérieur servait à trier les gros galets et non à supporter le poids du contenu du wagonnets. Celui du dessous devait laisser passer les galets calibrés petit directement dans les wagons. Et les galets qui sont passés dans le trieur supérieur mais pas dans le trieur inférieur devait avoir la bonne taille pour allé directement au concasseur ou tout simplement les allemands utilisaient pour la construction deux calibres de galets. C'est plus logique.
Revenir en haut Aller en bas
YvanM



Messages : 11
Date d'inscription : 01/11/2012

MessageSujet: Re: Qu 35 treguennec Kieswerk   Dim 4 Nov 2012 - 10:27

Citation :
J'ai pu lire que dans les réserves de galets entassées par les allemands il y avait deux calibres de galets.
C'est exact, il y avait bien un second tri des galets. Lors de l'inventaire officiel en janvier 1945, il est noté :
Un silo à trois compartiments, 10m x 5,40m, 5 trémies en béton armé avec :
Un élévateur à matériaux
Un trieur
Un moteur électrique.

Le second tri était effectué après concassage et pendant la mise en silo, mais c'est durant le concassage que le choix du calibrage était effectué.

Citation :
C'est pas logique on conçoit pas un système en deux parties pour d'un côté l'une encaisse le poids et l'autre effectuer le tri.
Sur le chantier de Tréguennec, ce ne sont pas des trieurs vibrants mais, comme noté dans l'inventaire "Une série de claies métalliques destinées au crible des galets." Le seul moyen de faire passer un chargement complet à travers une grille métallique est de la faire vibrer, sinon les gros galets bloquent la grille et les petits restent au-dessus et paf ! plus rien ne bouge. Il faut donc que ça tombe relativement doucement pour que dessous, un ou plusieurs ouvriers puissent étaler le tout sur les claies, d'ou l'utilité des deux parties. A titre d'exemple, regardez sur un chantier quelconque le chargement d'un camion par une pelleteuse : Lorsque le premier godet de terre tombe dans la benne du camion, ce dernier s'écrase sur ses pneus car le poids est encaissé par le couple pneux/amortisseurs. Une claie métallique encaissant ce genre de choc ne tiendra pas une journée.
L'image ci-dessous montre qu'en 2012, le couple trémie/trieur est toujours d'actualité : (hopper se traduit par trémie)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Bruno belfra

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 18/10/2012

MessageSujet: Re: Qu 35 treguennec Kieswerk   Dim 4 Nov 2012 - 14:15

Je suis d'accord avec toi. On peut imaginer que notre système ressemblait à celui représenté ci-dessous avec une trémie (hopper) en partie haute pour recevoir, répartir et faire un premier tri des galets , puis en partie basse un deuxième tri pour allé vers le concasseur ou wagon. Ce qui est appelé Débris (Scrap) sur le dessin serait en fait les petits galets étant directement utilisable.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Notre installation ressemble j'ai bien dis ressemble à celle modélisée dans la vidéo suivante.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Tu n'aurais pas des photos ou l'extrait de l'inventaire que tu cites
Citation :
comme noté dans l'inventaire "Une série de claies métalliques destinées au crible des galets."
Pour que l'on puisse se faire une idée précise du système. Ou quelqu'un d'autres peut faire avancer le schmilibilic.
Je ne comprends pas ce que tu veux dire
Citation :
ce ne sont pas des trieurs vibrants
et après tu cites
Citation :
Le seul moyen de faire passer un chargement complet à travers une grille métallique est de la faire vibrer
Fais nous un dessin si tu veux pour expliquer ton point de vue, je ne vois pas trop.
Merci

Bruno
Revenir en haut Aller en bas
dirk peeters belfra

avatar

Messages : 2653
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 57
Localisation : Anvers

MessageSujet: Re: Qu 35 treguennec Kieswerk   Dim 4 Nov 2012 - 14:51

voila photo de sortie de secours
qui sert aussi de ventilation
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dirk
Revenir en haut Aller en bas
YvanM



Messages : 11
Date d'inscription : 01/11/2012

MessageSujet: Re: Qu 35 treguennec Kieswerk   Lun 5 Nov 2012 - 18:38

Citation :
Tu n'aurais pas des photos ou l'extrait de l'inventaire que tu cites
Si, je poste ça demain en soirée, mais la vidéo postée par Bruno est très parlante en ce qui concerne le couple trémie / trieur.

Revenir en haut Aller en bas
morin etienne belfra

avatar

Messages : 2932
Date d'inscription : 08/10/2012
Localisation : normandie

MessageSujet: Re: Qu 35 treguennec Kieswerk   Lun 5 Nov 2012 - 18:55

oui très parlante en quelle langue !! ta fait fort bruno la !! ppp Wink sdfs
Revenir en haut Aller en bas
Bruno belfra

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 18/10/2012

MessageSujet: Re: Qu 35 treguennec Kieswerk   Lun 5 Nov 2012 - 20:36

Parlante au sens ça nous parle ,v, .
J'ai pas mis le son j'ai pas écouté surement du Chinois. cpc

Elle nous montre le départ des pierres en hauteur pour tomber sur un trieur, puis passage dans un concasseur qui n'est pas le cas à Treguennec ensuite remonté avec un tapis vers le reste du système...

Merci YvanM au moins un pour sauver le sujet mmm

Revenir en haut Aller en bas
YvanM



Messages : 11
Date d'inscription : 01/11/2012

MessageSujet: Re: Qu 35 treguennec Kieswerk   Mar 6 Nov 2012 - 20:01

Bon, voici sans le son mais en Français de France l'image du film de Bruno.
Alors qu'ici la chaîne de production de pierre va directement du gros bloc au petits cailloux, à Tréguennec, exprès pour embêter tout le monde et surement parce qu'il pensaient être là pour très longtemps, les Allemands ont scindés la chaîne de production en deux :
- D'un côté on récupère sur la dune de galet on charge les petits qui servent tout de suite et on stocke les gros ;
- de l'autre on concasse
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Voici l'inventaire fait par les ponts et chaussées à la fermeture du chantier.
Les claies métallique sont le lot 26
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
dirk peeters belfra

avatar

Messages : 2653
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 57
Localisation : Anvers

MessageSujet: Re: Qu 35 treguennec Kieswerk   Mar 6 Nov 2012 - 20:28

top classe ce doc
dirk
Revenir en haut Aller en bas
Bruno belfra

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 18/10/2012

MessageSujet: Re: Qu 35 treguennec Kieswerk   Mer 7 Nov 2012 - 13:15

Bonne doc bravo et merci.
Ca fais avancé le schmilblik ... ddj

Donc on a les petits galets qui tombe directement dans le wagon et ensuite ? Quel est la procédure que les Allemands suivaient ensuite ?
Tu n'aurais pas une photo. Toutes les photos que l'on a présentées au dessus sont datées d'après guerre. Le système de déchargement des wagonnets n'est plus en place là dessus on a progressé mais ensuite je ne vois pas trop.
On voit sur les photos (photo après guerre) la liaison (tapis de convoyage) concasseur vers silo ( photo Jazote au centre) là ont chargait les wagons et après hop atlantikwall ...

Mais après le trie claies jusqu'à la sortie concasseur je vois pas. Il y a pas à Treguennec qu'un type de concasseur ?
Je vois sur la carte bâtiment des concasseurs, mais que comprenait il ? concasseur primaire ? Secondaire ? Deux concasseurs ayant la même fonction
Est ce que tu as la première partie de l'inventaire ça doit être indiqué dessus.


C'est facile de poser plein de question ,v, quant on pas les réponses ,j


Merci beaucoup

Bruno Belfra


Dernière édition par Bruno belfra le Ven 9 Nov 2012 - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
YvanM



Messages : 11
Date d'inscription : 01/11/2012

MessageSujet: Re: Qu 35 treguennec Kieswerk   Ven 9 Nov 2012 - 18:46

Citation :
ParDonc on les petits galets qui tombe directement dans le wagon et ensuite ? Quel est la procédure que les Allemands suivaient ensuite ?
Pour citer Alain Le Berre dans son article :
"Les gros galets, provisoirement retenus dans les trieurs, sont aussitôt récupérés grace à une goulotte qui les déverse dans les wagonnets placés parallèlement. Ils sont ensuite acheminés près du bloc des concasseurs, tardivement construit, mis en service d’après les témoins fin 1943 seulement. Ce tas de gros galets en stock finira par former un cordon de plus de 700 m de long (métrés effectués en 45). L'imposant bâtiment de 23 x 10m, haut de deux étages, abrite 4 concasseurs, trois concasseurs à mâchoires et un concasseur giratoire. Les « gros » galets sont pris en charge par deux élévateurs à benne latéraux qui les font basculer au sommet du bâtiment dans les mâchoires de deux concasseurs primaires. Les morceaux broyés retombent dans la partie basse du bâtiment où les godets d’un second élévateur les saisissent et les déversent cette fois dans mâchoires de deux concasseurs dits secondaires qui achèvent de les réduire. Les granulats sont ensuite acheminés par un élévateur ou tapis roulant dans un silo d’environ 300 m3 inclus dans le bâtiment, ou, à l’écart, dans un second silo2 d’une capacité comparable. Avant d’être déversés dans les compartiments du silo, les granulats sont encore criblés. Les deux silos sont montés sur de hauts pilotis en béton sous lesquels se glissent des wagons-tombereaux pour y recevoir leur chargement. Cette machinerie compacte et complexe est mise en œuvre par des moteurs électriques alimentés par transformateurs."

Citation :
Est ce que tu as la première partie de l'inventaire
A la libération, l'inventaire du camp est défini comme suit :

- Un bâtiment de concassage de 20m x 13m, à deux étages, en béton et en briques. Il comporte :
- quatre silos de chargement (toujours visible)
- Un portique de pont roulant
- Un concasseur vertical à cylindre giratoire
- trois concasseurs horizontaux à mâchoires
- divers moteurs.
- Un silo à trois compartiments, 10m x 5,40m, 5 trémies en béton armé (toujours visible) avec :
- Un élévateur à matériaux
- Un trieur
- Un moteur électrique.

Un massif de béton armé pour le chargement, avec 5 silos cribleurs (le fameux « mur » toujours visible)
Une trémie isolée en bois (disparue)
Un poste d'observation sur écoperches de 16 m de haut.
Divers baraques et hangars en briques bois ou tôle, qui servaient à abriter treuils, transformateurs, outillages divers etc.

Du gros matériel d'exploitation :
- Un bulldozer CATERPILLAR2 D7, pour remonter les galets vers la pelle
- Deux pelles WESERHUTTE3, n°1629 et 1344 pour charger les wagonnets
- Une loco DECAUVILLE4
- 35 wagonnets de 0,75 m3 en bon état5
- 11 wagonnets de 1 m3 en bon état
- 95 wagonnets de 0,75 m3 défectueux
- Deux tracteur BILLARD & Cie type T 75D6
- Un Tracteur HENSCHEL-KASSEL type 2227

- Une série de claies métalliques destinées au crible des galets.
- Un stock de rails de 18 kg/ml évalué à 540 tonnes 8
- Une voie de chemin de fer de 11,930 km, nommée « embranchement de Tréguennec », reliant l'usine à une gare de triage, située sur le plateau de Pen Enez près de Pont l'Abbé.

Un compte-rendu manuscrit, daté du 22 septembre 1944, donc 6 mois avant l'inventaire officiel, jette un autre regard sur le camp. Voici mot à mot sa transcription :

« Le chantier d'extraction de Tréguennec situé en bordure du VO 3 de Tréguennec au lieu-dit Prat-Ar-Hastel est à l'abandon depuis le début août. J'y ai reconnu, le 21-9-44, les matériels suivants :
- wagonnets de voie 0,60 de 1m3 500 et 1m3 00
- 12 baraques en bois de 20 à 200 m2 pouvant servir aux réfugiés
- 5 baraques de chantier démontées en partie
- 3 moteurs électriques actionnant un concasseur
-16 mâchoires de concasseur
- 1 t 500 de fer de 20 à 40 m/m
- ... de 2m de 30 m/m
- 1 radiateur ... 4 roues d'autos à bandages
- 1 loco de chantier à vapeur ayant appartenu à la sté Theg
-3 loco à gaz oil
-2 pelles à moteur, un refouleur, un Caterpillar et d'autre ... matériels.
Je ne cite que de mémoire les 29 kms de voie de 0,60 provenant de la voie métrique Pont l'Abbé Pt Croix. »


Citation :
Tu n'aurais pas une photo.
Ha ça j'aimerais bien !!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qu 35 treguennec Kieswerk   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qu 35 treguennec Kieswerk
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Investigation dans le finistère / Morbihan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Mur de L'Atlantique :: Bunker :: Bretagne, Finistère-
Sauter vers: